Commentaire du Match STADE MONTOIS – LIMOGES

Article Journal Sud-Ouest du 21/01/2019

“Une défaite fondatrice” pour les Montoises.

La remontada des jaune et noir, en retard de 23 points à la pause, a failli payer.

“C’est dommage”. Ces mots, soufflés quelques minutes après le buzzer qui entérinait la défaite d’un point (66-67) du Stade Montois contre le leader, Hélène Requenna n’aurait même pas imaginé les tenir. Encore moins après une première mi-temps où la prestation locale ne faisait que confirmer l’écart entre un groupe taillé pour la montée et une équipe qui se satisferait du maintien”. On a subi l’impact physique. On se retrouvait le cul par terre contre d’excellentes joueuses de un-contre-un. On était trop timoré”. Ses joueuses ont-elles trop respecté cette équipe semi-professionnelle quand elles sombraient en première mi-temps (22-45) ? “Peut-être”, glisse la coach, qui avait pourtant insisté sur le fait d’aborder ce match sans pression.

Formidable remontada.

Puis, tout a changé. A la pause, dans l’intimité des vestiaires, les mots ont fait mouche. Etre bousculées au rebond, ralentir après les pénétrations, les offrandes sur pertes de balles ? Terminé. Devant un copieux parterre de supporters, dont Charles Dayot ou encore de Geneviève Darrieussecq, elles ont, enclenché une formidable remontada pour chauffer la salle à blanc. “On n’a pas imaginé qu’on pouvait leur poser des problèmes, se mettre à leur rythme et même aller plus vite. On n’avait rien à perdre”.

Des intentions retrouvées qui ne suffiront pas, toutefois. Maladroites aux lancers francs en fin de partie, les Montoises ont laissé filer un match qui aurait pu sonner comme un exploit majuscule. Pour la présidente Armelle Delhoume, il a néanmoins constitué une “défaite fondatrice pour la suite”.

vous pouvez laisser une réponse, ou trackback de votre site.

Laisser un commentaire

Powered by wordpress| Compare Premium WordPress Themes