Nationale 3 : Derby Stade Montois vs Hagetmau Doazit Chalosse

Pour son 1er derby de la saison, notre équipe 1ère reçoit Hagetmau Doazit Chalosse. Dans une ambiance de feu, nos Montois auront à cœur de ravir la seconde place de leurs visiteurs.

Entrée du Match : 8€

À l’issue du match, notre équipe animation vous proposera une soirée Paella avec au menu :

  • Paella
  • Salade
  • Fromage
  • Tarte aux Pommes

Tarif : Adulte 12€                           Enfant : 8€

Pack Spécial Entrée du Match + Repas Adulte : 17€

Réservation auprès d’Éliane : 06.72.42.90.24

Soyez nombreux à venir les encourager !!

Coupe des Landes : Les Montois larges vainqueurs à Cauneille : 122 à 58.

Les hommes de Patrick Dumas et Jeff Cabannes n’ont pas manqué leur entrée en “Coupe du Monde des Landes” et se sont défaits sans problème de leur hôte Cauneille ( R3 ). Les 21 points de handicap ont été rapidement gommés puisqu’ils menaient déjà 41 à 34 à la première bouée. Score final : 122 à 58. Cette rencontre a permis aux techniciens Montois de faire une large revue d’effectif afin de préparer chacun au premier derby de la saison de samedi prochain. Les Diables Rouges d’HDC sont attendus à Mitterrand ( 20 h ). Les choses seront assurément moins faciles.

A l’issue de la rencontre, un repas Paëlla sera proposé à la place du repas de Noël trop compliqué à organiser ce soir là.

Nationale 3 : Périlleux déplacement à Castelnau Médoc pour les Montois.

S’ils n’ont pas réalisé la prestation parfaite samedi dernier, les hommes de Patrick Dumas et Jeff Cabannes ont toutefois réussi à se racheter comptablement de leur sévère échec chez le leader REAL Chalossais. Les voilà donc au contact de la seule formation invaincue à ce jour : Castelnau Médoc. Pour en arriver là, les Girondins ont réalisé deux performances notables en surclassant nettement le REAL ( 94 à 80 ) puis en s’imposant à Saint Médard avec la manière dans le derby du 33. On dit dans le Bordelais que le bon vin s’améliore en vieillissant et il semble que cette maxime s’applique parfaitement à la formation qui possède la plus forte moyenne d’âge de la poule. Pas loin de 10 ans d’écart vont séparer les “papys” flingueurs du Médoc de la jeune garde Montoise qui, en incorporant les “minots” Matiu et Botton, a encore baissé sa moyenne par rapport à l’an dernier. La fougue de le jeunesse avait d’ailleurs permis aux jaune et noir de s’imposer par deux fois la saison passée, en particulier après prolongation dans le chaudron de Castelnau. Espérons que l’histoire se répète ce qui permettrait aux Montois d’aborder dans les meilleures conditions la venue des Diables Rouges d’HDC lors de la prochaine journée le 24 novembre prochain.

Lieu : Castelnau Médoc. Coup d’envoi : 20 h.

Nationale 3 : Les Montois se relancent 85 à 73 … à l’expérience.

Lieu : Espace François Mitterrand

Spectateurs : 400

Arbitres : SALVERT et KRATACHE

Scores par quart temps : 23 à 18 ; 15 à 13 ; 18 à 23 ; 29 à 19.

Stade Montois Basket Masculin : 25 fautes, aucun joueur sorti. 14 lancers réussis sur 26 tentés.

Les points : LAFFERRERE 2 ; MATIU 3 ; DUPOUY 10 (dont 1 à 3pts) ; BOTEKO LIFULA 18 ; DAROUX 9 puis PAWLICKI 28 (dont 6 à 3pts) ; BOTTON 0 ; GORAM 4 ; LAFFITTE 11 ; RACON 0.

Saint Médard Basket : 22 fautes, aucun joueur sorti. 23 lancers réussis sur 32 tentés.

Les points : BARRIMI 5 (dont 1 à 3pts) ; KOULOUMBA 6 ; BEESLEY 10 (dont 2 à 3pts) ; BALLADE 18 ; CAILLE 15 puis CROCI 4 ; CLAUDEPIERRE 5 (dont 1 à 3pts) ; MURZIN 2 ; LE PRADO 3 ; FAUTRAT 5.

Tout le groupe montois avait à cœur de se racheter de la déconvenue chalossaise subie à Toulouzette avec la réception de Saint Médard Basket, équipe disputant le haut de tableau de cette poule D de Nationale 3. Ce sont les locaux qui entrent le mieux dans la rencontre par l’intermédiaire de DUPOUY et MATIU, tandis que DAROUX s’emploie à contenir les assauts de CAILLE. La tendance s’inverse ensuite, les Montois, à la peine en défense, subissent les attaques des Girondins (8 à 13 à la 5ème). L’entrée de LAFFITTE et PAWLICKI va alors redynamiser le jeu des Montois qui vont mettre davantage d’intensité en défense, retrouvant par la même occasion une bonne circulation de balle leur permettant de reprendre l’avantage au score (23 à 17 à la 10ème). Le second quart temps démarre sur les mêmes bases, les locaux essaient d’imposer leur rythme, mais les expérimentés visiteurs ont du répondant et le jeu se durcit quelque peu. Les joueurs de Saint Médard ont des difficultés à contenir l’agressivité offensive des joueurs extérieurs montois, malheureusement ces derniers montrent une certaine maladresse aux lancers-francs. Malgré le bon travail défensif effectué par DAROUX, CAILLE fait parler son expérience et se met en valeur, permettant à son équipe de rester à portée (35 à 29 à 19ème). Avant la pause, PAWLICKI donne un peu d’air aux siens sur un triple (38 à 31 à la mi-temps). Au retour des vestiaires, les girondins augmentent leur intensité défensive, mais font preuve d’oublis sur PAWLICKI qui n’en demandait pas tant pour faire parler son adresse (3 tirs bonifiés dans ce quart temps).  Les deux formations font preuve d’agressivité offensive et à ce jeu-là, les montois s’en sortent mieux et creusent un premier véritable écart (53 à 41 à la 26ème).  Le coach girondin sonne la révolte et ses joueurs vont alors s’employer à défendre plus fort. CAILLE continue de peser dans la raquette et BEESLEY conclu un « coast to coast » grâce à des appuis dignes d’un danseur de bachata. Les visiteurs retrouvent confiance et font déjouer les Montois avec leur défense de zone (56 à 54 à la 30ème minute). Cette option défensive leur permet de passer devant en début du dernier quart temps (58 à 60 à la 32ème), mais PAWLICKI, d’un nouveau tir bonifié, redonne l’avantage aux siens en suivant. Les Montois attaquent mieux la zone en trouvant GORAM, préservé jusque-là, qui s’illustre et donne de l’air aux montois (79 à 72 à la 40ème). Le Stade Montois s’appuie alors sur une bonne défense et sur l’expérience de son capitaine LAFFITTE pour gérer les dernières possessions et l’emporter 85 à 73.

Nationale 3 : Les Montois pour se relancer face à Saint Médard en Jalles.

A près avoir débuté la saison en fanfare, les protégés de Patrick Dumas et Jeff Cabannes ont vécu un mois d’octobre noir. Pratiquement réduits au chômage technique par les caprices du calendrier, ils ont encaissé une sévère déconvenue à Toulouzette où ils n’ont fait illusion qu’un quart d’heure avant de céder à la pression des locaux. Certes leur capitaine Adrien Laffitte manquait à l’appel et Florian Lafférrère s’est blessé à la 15è minute mais le reste du groupe n’a pas su relever le défi et a manqué de répondant. Inutile de dire que les deux semaines d’entraînement ont été studieuses afin de ne pas rééditer ce genre de faillite collective. Ce soir, les deux meneurs seront sur le pont,  ce qui devrait faciliter les lancements de jeu, mais il faudra que chacun élève son niveau car l’adversaire, bien que promu, est de qualité. Les Poudriers avaient eux aussi parfaitement débuté l’exercice en enchaînant trois victoires avant de connaître la défaite à Doazit, où peu de monde s’imposera, puis à domicile dans le derby Girondin. Ils sont donc rentrés dans le rang mais possèdent de fortes individualités comme Cédric Beesley, un ancien de la maison jaune et noir, ou le solide intérieur Caille passé par les JSA. La mise sous l’éteignoir de ces joueurs majeurs sera certainement la clé du succès qui passe par une défense hermétique, comme ce fut le cas au mois de septembre. Pour rester dans le groupe de tête, il est important de retrouver le goût de la victoire à huit jours du périlleux déplacement à Castelnau Médoc, la seule équipe invaincue de la poule.

Lieu : Espace Mitterrand. Coup d’envoi : 20 h.

 

Soirée de Noël : Noël en novembre au basket masculin !

Le samedi 24 novembre. Save the date, comme disent nos voisins d’outre Manche !

La grande soirée de Noël se déroulera exceptionnellement en novembre cette année à l’issue du derby opposant les Montois aux Diables Rouges d’HDC. Le menu est alléchant mais vous serez informés plus abondamment dans les prochains jours.

Nationale 3 : Les Montois nettement défaits par le REAL 93 à 74.

Lieu : Toulouzette. Spectateurs : 500.

Arbitres : Mr Lagarde et Mlle Dulon. Mi-temps : 44 à 37.

Scores par quarts temps : 16 à 21 ; 28 à 16 ; 25 à 18 ; 24 à 19.

REAL CHALOSSAIS :

24 fautes commises, un joueur sorti : Ilardia à la 37è. 15 lancers réussis sur 19 tentés.

Les points : Condé 26 ; Brocaires 21 ( 3 à 3 pts ) ; Meuel 14 ( 3 à 3 pts ) ; Benoît 13 ; Latapy 13 ( 3 à 3 pts ) ; Descat 3 ; Ilardia 3 ( 1 à 3 pts ) ; Doche – ; Labat – ; Tresgots -.

STADE MONTOIS :

20 fautes commises, aucun joueur sorti. 12 lancers réussis sur 28 tentés.

Les points : Racon 19 ( 3 à 3 pts ) ; Boteko 18 ( 1 à 3 pts ) ; Daroux 10 ; Dupouy 7 ( 1 à 3 pts ) ; Pawlicki 7 ; Goram 6 ; Matiu 4 ( 1 à 3 pts ) ; Lafférère 3 ; Botton – ; Laffitte -.

Après avoir enregistré sa première défaite de la saison à Castelnau Médoc, le REAL CHALOSSAIS se devait de relever le gant à l’occasion de son second ( et dernier ) derby de la saison à domicile. L’affaire ne se présentait pas sous les meilleurs auspices puisque leur emblématique pistolero JC Crabos manquait à l’appel suite à une blessure à la cheville contractée à l’entraînement dans la semaine. Côté Montois, on déplorait également les absences de JB Cazaubon et du capitaine Laffitte.  On sentit les deux équipes contractées dans les premiers instants de la rencontre et les premiers échanges furent stériles. Il fallut tout le toucher de Cap Benoît pour déflorer la marque avant que les Montois ne prennent les commnades sous la houlette de Lafférrère qui distillait des caviars à ses partenaires ( 6 à 13 à la 5è ). Benoît relance les siens par un 2 + 1 dont il a le secret mais les Montois, dominateurs dans les airs, donnent le tempo et font déjouer leur hôte. Sans une insigne maladresse aux lancers de leur part ( 8 points laissés en route dans ce premier acte ), ils auraient atteint la première bouée avec un pactole plus important : 16 à 21. Pour autant, ils continuent sur leur lancée au début du second acte et Coach Conderanne est obligé de prendre un temps mort après seulement 75 secondes de jeu suite à un triple du jeune Matiu pas impressionné pour deux sous par le contexte ( 16 à 26). Le grand Condé sort alors de sa boîte et met fin à la disette des locaux pendant que Tresgots se sacrifie pour isoler Boteko. La machine visiteuse commence alors à s’enrayer d’autant que Lafférrère se blesse à la cheville. La pression des locaux se fait plus intense. Condé et Meuel sonnent la charge et le REAL recolle puis passe devant pour la première fois ( 31 à 30 à la 16è ). Les Montois sont dans les cordes et Latapy enfonce le clou par deux triples dans un fauteuil. Les esprits s’échauffent et la mi-temps est la bienvenue pour calmer tout le monde : 44 à 37. Le début du troisième acte est plus maîtrisé et l’écart se stabilise ( 51 à 44 à la 24è ). Le retour de Condé est alors déterminant. Il met au supplice la défense adverse et le REAL s’envole en s’appuyant sur une défense de fer ( 60 à 47 à la 27è ). En face, seul Racon surnage alors que Boteko éprouve mille difficultés à se sortir des griffes de Tresgots. Comme l’adresse aux lancers n’est toujours pas revenue, les Montois voient leurs hôtes s’envoler irrémédiablement : 69 à 55 à la 30è. Ils réagissent certes par un 7 à 0 en début de dernier acte mais ce n’est qu’un feu de paille vite éteint par le pompier Condé. Meuel trucide les visiteurs par son troisième triple de la soirée, histoire de fêter dignement son retour au bercail, puis Brocaire enflamme les arènes par un splendide triple en première intention : 83 à 64 à la 37è ). Les Montois ne réagissent que par des actions individuelles et encaissent leur première défaite de la saison. La fin de rencontre se déroule dans le mode émotion avec la sortie “à hombros” de Meuel qui a disputé son dernier match en métropole avant de retourner chez lui à Tahiti. Il aura largement contribué au succès des siens qui reprennent leur marche en avant. Côté Montois, cette défaite ô combien logique appelle une vive réaction dans deux semaines après trois succès ( trop ? ) faciles face à des équipes plus faibles.

Rémi Conderanne ( Coach REAL ) :

” Il fallait hausser le rythme pour ne pas se faire endormir comme ce fut le cas en début de rencontre. En nous appuyant sur une grosse défense, nous avons réussi à perturber leur jeu collectif. Je suis satisfait car nous avons battu une très bonne équipe.”.

Pierre Parage ( Président Stade Montois ) :

” La longue coupure que nous avons connu ne nous a pas été bénéfique. L’absence de notre Capitaine Adrien Laffitte, l’un des rares joueurs d’expérience que nous possédons, s’est avérée rédhibitoire à partir du moment où Florian Lafférrère s’est blessé. Dès lors, nous avons subi la pression adverse et avons perdu notre jeu collectif qui avait gêné le REAL en début de rencontre. Nous manquons de maturité dans ce genre de rencontres mais l’équipe est très jeune et a une grosse marge de progression.”

Nationale 3 : Trois questions à Adrien Laffitte.

Invaincu à ce jour, le Stade Montois a bien débuté sa saison. Comment l’expliquez vous ?

“Nous avons effectué une bonne préparation au cours de laquelle nous avons affronté des équipes aguerries de niveau supérieur, ce qui nous a obligés à élever rapidement le notre. En outre, l’effectif est relativement stable et nos jeunes éléments progressent rapidement et prennent désormais leurs responsabilités à l’image de Romain Dupouy par exemple.”

Que pensez vous du niveau de la poule ?

“La poule semble être très hétérogène. Jusqu’à présent, les équipes d’Aquitaine surclassent nettement celles du nord. Ce fut le cas pour nous lors des trois premières journées face à Roche Vendée, Choltière puis Saint Georges. Nous serons fixés en décembre quand nous aurons affronté les autres clubs Aquitains. La montée ne devrait pas échapper à l’un d’entre eux”.

Comment appréhendez vous ce premier derby ?

“Le groupe est très impatient d’autant que la coupure du championnat a été longue. Cela a permis de soigner les petits bobos mais JB Cazaubon reste encore éloigné des terrains pour plusieurs semaines. Pour ma part, je manquerai ce rendez-vous pour raisons professionnelles après avoir été touché au doigt. J’espère que mes partenaires seront à la hauteur de l’événement et m’offriront la victoire malgré la perte de rythme due à cette coupure”.

 

Nationale 3 : Premier derby samedi pour les Montois.

Après trois semaines de repos forcé, les hommes de Patrick Dumas et Jeff Cabannes reprennent le championnat à Toulouzette par le premier derby de la saison. Ils vont y affronter le REAL, ancien pensionnaire de N2, qui vient d’enregistrer sa première défaite à Castelnau Médoc où il n’est jamais facile de s’imposer. Malgré la descente, les Chalossais ont gardé l’ossature de l’équipe de N2 et font partie des favoris de la poule. Ils ne voudront pas encaisser une seconde défaite consécutive et vont accueillir les anciens leaders ( qui comptent un match de moins ) avec tous les égards dus à leur rang. Inutile de dire que l’ambiance sera toute autre que lors des premiers matchs de championnat. Les camarades d’Adrien Laffitte savent à quoi s’attendre et devront hisser le niveau de leur jeu pour espérer faire un résultat. Reste à voir si la longue coupure de trois semaines ne les aura pas trop engourdis.

Lieu : Toulouzette. Coup d’envoi : 20 h 30.

Résultats du week-end du 13 et 14 octobre 2018

Powered by wordpress| Compare Premium WordPress Themes