Nationale 3 : Le leader ESMS samedi à Mitterrand.

Après quatre journées, les clubs Landais ont résolument pris les commandes de la poule puisque ESMS, HDC suivis du Stade Montois et de Coteaux du Luy occupent les quatre premières places du classement.Seuls les Cadets de Chalosse, promus à ce niveau et fortement diminués par une cascade de blessures, ont du mal à suivre. Samedi dernier, les hommes de Patrick Dumas et Jeff Cabannes ont parfaitement su profiter de leur faiblesse du moment pour remporter haut la main leur premier succès en déplacement. Ils vont pouvoir aborder plus libérés ce premier derby de la saison à Mitterrand face à ce qui se fait de mieux dans la poule pour l’instant. En effet, les hommes du Président Darbo, impériaux hors de leur base et intraitables à domicile, affichent un bilan parfait. On connaissait leur potentiel offensif sur le papier et ils possèdent à ce jour, et de très loin, la meilleure attaque de la poule avec plus de 91 points de moyenne. Samedi dernier, ils n’ont fait qu’ne bouchée de la réserve de Challans qui est repartie en Vendée la valise remplie de 112 points. Il faudra donc que la jeune garde jaune et noir réalise de nouveau des prouesses en défense pour contrer les desseins de la bande à Nicolas Gayon. A Gaujacq, les Montois ont été très appliqués dans ce secteur du jeu en ne laissant les sang et or inscrire que 38 faméliques points. Ce petit exploit leur permet de posséder à ce jour la meilleure défense de la poule. Pour autant, cette rencontre ne se résumera pas à un simple choc attaque contre défense. Ce sera également un choc des générations avec d’un côté une équipe composée de joueurs trentenaires ou presque rompus aux joutes des divisions supérieures et de l’autre un groupe affichant une moyenne de 23 ans à peine dans lequel Javier Nasarré ( 31 ans ) fait figure de grand ancien. La saison dernière, l’expérience l’avait emporté par deux fois mais les minots Montois, cornaqués par un coach au discours clair et précis, ont mûri et aborderont à coup sûr cette rencontre gonflés à bloc. Enfin, cette rencontre sera l’occasion de retrouvailles entre anciens partenaires ou gens de la même famille. Soyons certains que chacun laissera de côté l’aspect affectif pendant les débats sur le parquet avant de se retrouver pour la troisième mi-temps, en compagnie des supporteurs des deux camps, autour d’une délicieuse paëlla  concoctée par la commission d’animation.

Lieu : Espace Mitterrand. Coup d’envoi : 20 h.

Nationale 3 : Le fossé Nord – Sud se creuse encore.

On le sentait un peu venir et cela s’est confirmé, les Landais ont résolument pris les commandes de la poule et trustent les quatre premières places. Seul Niort, étonnant vainqueur à Castelnau Médoc, semble en capacité de suivre le rythme imposé par les deux flèches HDC et ESMS toujours invaincues.

Les Vendéens coincent à l’image de Chambretaud et Challans qui n’ont pas pesé bien lourd respectivement à Monségur et Montgaillard. Dans le derby des “puceaux”, c’est Roche Vendée qui l’a emporté laissant à Saint Georges le siège de dernier de la classe en compagnie de Poitiers dont l’équipe ne ressemble pas à sa devancière. Le premier Vendéen ( Challans ) pointe seulement à la 6è place alors que les autres sont en queue de classement.

Toutefois, côté Landais, ça ne sent pas bon pour Castel Gaujacq qui est trop handicapé en ce moment pour espérer pouvoir lutter. Les promus risquent de trouver le temps long en attendant le retour de leurs partenaires blessés pour plusieurs semaines. Il ne faudrait pas qu’ils décrochent totalement.

Samedi 21 octobre, la cinquième journée promet beaucoup. Les deux leaders invaincus effectuent des déplacements périlleux. HDC se rend à Niort qui a réalisé l’exploit de la 4è journée à Castelnau et ESMS vient à Mitterrand pour un nouveau derby qui promet beaucoup. Y aura-t-il regroupement en tête de la poule ?

 

Nationale 3 : Les Montois s’imposent largement à Gaujacq 38 à 69.

Le score de cette rencontre est pour le moins étonnant. Qui eut crû que les jeunes Montois puissent remporter leur second derby de la saison à l’extérieur avec une telle marge et laisser les locaux inscrire si peu de points ? Personne bien entendu ! Il faut reconnaître que les circonstances ont été très favorables pour les gars de la Préfecture mais ils ont su saisir leur chance et profiter de la faiblesse de l’instant de leurs hôtes très handicapés. Au bout de 20 minutes, les Chalossais n’avaient inscrit que 12 misérables points devant leur public médusé. La défense jaune et noir, bien en place, n’était pas pour rien dans cette débandade des sang et or mais force est de reconnaître que, quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Bref, les Montois remportent leur troisième succès de la saison et ouvrent leur compteur de victoires à l’extérieur. Ils restent en embuscade des deux leaders invaincus HDC et ESMS à une semaine de la réception des hommes du Président Darbo. Samedi à 20 h, Mitterrand devrait retrouver l’ambiance des grands soirs et celle des retrouvailles pour certains. Pour les hommes de Patrick Dumas, il s’agira d’un test grandeur nature face à ce qui se fait certainement de mieux dans la poule cette saison.

 

Nationale 3 : Second derby samedi à Gaujacq.

Samedi dernier, après la victoire de leurs favoris contre Roche Vendée, les supporteurs Montois éprouvaient des sentiments très mitigés tellement les hommes de Patrick Dumas et Jeff Cabannes avaient soufflé le chaud puis le froid sur leur nuque. Les uns voyaient la bouteille à moitié pleine au souvenir d’une première mi-temps de bonne facture où seul le grand Javier Nasarré était resté à la traîne d’un collectif dynamique. Les autres, au contraire, la voyaient à moitié vide, gardant au fond de la gorge le goût amer d’un dernier quart temps proche d’un crash en plein vol, la dynamique ayant fui tout le groupe durant la seconde mi-temps. Le bilan comptable est finalement correct mais il reste beaucoup à dire au sujet de la manière. Le groupe manque de maîtrise dans les moments chauds et il va y en avoir pendant 40 minutes dans la mythique salle de Gaujacq. La jeune escouade Montoise risque de se faire voler dans les plumes par des Chalossais passés maîtres dans l’art du combat de près à l’image des deux grognards Dossarps et Esponda sur qui le temps ne semble pas avoir d’emprise. Les deux tours Montoises Nasarré et Daroux auront certes l’avantage de la taille sur leurs adversaires directs mais il est certain qu’ils n’ont pas le quart de leur filouterie dans leurs bagages. Pourtant, la clé de la rencontre risque de se situer dans la peinture et il faudra que Nasarré, surtout, et, à un degré moindre, Daroux montrent un tout autre visage que samedi dernier pour que les Montois envisagent de ramener un succès de ce déplacement. Ils ont les armes pour y parvenir mais, comme dans tout derby, ce sera celui qui le veut le plus qui l’emportera.

Cette quatrième journée pourrait être déjà décisive car, en cas de victoire, les Montois aborderaient idéalement leur troisième derby de la saison contre ESMS le samedi 21 octobre à Mitterrand.  En cas d’échec à Gaujacq le spectre d’une défaite à domicile contre la bande à Nicolas Gayon risquerait au contraire de les paralyser.

Nationale 3 : Le bon départ des clubs Landais se confirme.

Dans la lutte opposant la Vendée ( 4 représentants ) aux Landes ( 5 représentants ), force est de reconnaître que, pour l’instant, ce sont les gens du sud qui ont effectué le meilleur départ. Deux équipes sont invaincues à l’issue de la troisième journée. Elles sont Landaises et ont déjà remporté deux succès en déplacement. HDC et ESMS mènent donc le bal et risquent de ne plus quitter le haut du tableau d’ici la fin de la saison. Derrière, il y a cinq formations qui comptent 5 points. Challans ( premier Vendéen ) complète le podium suite à sa grosse victoire ( 95 à 72 ) sur les Cadets de Chalosse qui ont du mal à s’exporter. Suivent le Stade Montois dont le parcours est simplement conforme à la normale : deux victoires à la maison et une ( large ) défaite à l’extérieur. Il n’y a pas de quoi sauter au plafond, surtout au vu de la médiocre seconde mi-temps proposée samedi. Niort et les Coteaux du Luy, qui se sont payé une belle bagarre samedi dans la capitale de l’assurance. Niort l’a emporté d’un tout petit point mais l’inverse aurait été tout aussi logique. Enfin, les Girondins de Castelnau ont digéré leur faux pas initial à Mont de Marsan et reviennent à un rang plus conforme à leur potentiel suite à leur victoire à Poitiers. Les clubs Vendéens sont donc en retrait à l’image de Roche Vendée et Saint Georges qui n’ont toujours pas connu la victoire. Poitiers, également muet depuis le début de la saison ( déjà deux défaites à domicile, certes contre des cadors ), complète la charrette des relégables. Nous n’en sommes qu’à la troisième journée et bien des choses vont évoluer dans les prochaines semaines. Cependant, la tendance qui se dessine devrait se confirmer samedi prochain car HDC et ESMS vont recevoir respectivement Poitiers et Challans. Il y a fort à parier qu’ils seront encore invaincus à l’issue de la quatrième levée. Chambretaud se rend à Monségur et les deux dernier Vendéens s’affronteront à La Roche Sur Yon ( Malheur au perdant ! ). Le fossé entre le sud et le nord risque de se creuser encore un peu plus.

Nationale 3 : Victoire face à Roche Vendée : 71 à 64.

Lieu : Espace Mitterrand. Spectateurs : 500.

Arbitres : Messieurs Mara et Salvert. Mi-temps : 41 à 25.

Scores par quarts temps : 22 à 12 ; 19 à 13 ; 14 à 20 ; 16 à 19.

STADE MONTOIS : 15 fautes personnelles, aucun joueur sorti. 15 lancers réussis sur 20 tentés.

Les points : Boteko 17 ( 1 à 3 pts ) ; Pawlicki 15 ( 3 à 3 pts ) ; Laffitte 9 ; Cazaubon 8 ; Daroux 7 ; Dupouy 6 ; Mondjongo 6 ; Lafférrère 2 ; Nasarré 1 ; Campa – .

ROCHE VENDEE : 20 fautes personnelles, aucun joueur sorti. 12 lancers réussis sur 16 tentés.

Les points : Blondet 14 ( 1 à 3 pts ) ; Koffi  14 ( 2 à 3 pts ) ; Boulin 13 ; Gouacide 13 ; Kimoto 10 ( 1 à 3 pts ) ; Bordeau – ; Delattre – ; Molle – ; N’Guessan – ; Seremes -.

Les hommes de Patrick Dumas et Jeff Cabannes ont joué une drôle de partition à leurs supporteurs, une sorte de remake de Docteur Jekyll et Mister Hyde version basket. Ils ont tout d’abord endossé le costume du Docteur Jekyll en débutant la rencontre pied au plancher. Dotés d’une grosse agressivité leur permettant de récupérer de nombreux rebonds offensifs, ils ont rapidement pris la mesure de Vendéens pas vraiment dans leur assiette. De 11 à 4 à la 6è, le score enfle pour atteindre 22 à 9 à la 10è avant que Koffi n’inscrive son premier triple juste avant le buzzer ( 22 à 12 à la 10è ). Le début du second acte est sur le même tempo et la jeune garde Montoise ( Cazaubon, Dupouy ) permet aux locaux de conforter leur avance ( 33 à 21 à la 15è ). En fin de période, le rythme baisse et les attaques deviennent stériles. Les jaunes donnent cependant un nouveau coup de massue avant la pause par l’intermédiaire de Pawlicki : 41 à 25 à la 20è. On ne donne alors pas cher des chances des Vendéens qui étaient totalement dans les cordes. Le passage au vestiaire leur fut profitable car ils affichèrent un tout autre état d’esprit au début de troisième acte. Côté Montois, la mi-temps eut un effet inverse. Etait-ce un excès de relâchement ou la certitude d’avoir déjà empoché les deux points de la victoire ? En tout cas, ils avaient enfilé le costume de Mister Hyde. Le cinq aligné, sans doute trop tendre, se fit broyer par les visiteurs qui optèrent pour une défense de zone très gênante. Heureusement que Pawlicki sortit de sa boîte en enquillant deux missiles ( 53 à 36 à la 26è ). Cependant Boulin et le géant Gouacide permirent aux visiteurs de recoller un peu avant la dernière bouée : 55 à 45 à la 30è. La rencontre devint subitement plus âpre car les visiteurs se mirent à y croire. Coté Montois, on bafouillait son basket et on manquait de lucidité. Les rouges se rapprochèrent ( 63 à 55 à la 37è ) car les Montois ne trouvaient plus de solution en attaque. Heureusement que Boteko repoussait les assaillants mais la pression des visiteurs se faisait de plus en plus forte. Leur press tout terrain leur permit de récupérer toutes les balles : 67 à 64 à 37 secondes du buzzer. Heureusement que Boteko et Pawlicki gardèrent leur sang froid sur la ligne de réparation et convertirent les lancers qui leur furent offerts pour sceller le sort du match.

Patrick DUMAS, coach du Stade Montois : “Je suis satisfait de la victoire mais il reste beaucoup de travail à fournir. On l’a vu en seconde mi-temps où on n’a pas su s’adapter au problème proposé par notre adversaire. Je suis quand même content qu’on se soit ressaisi alors que le bateau tanguait. Il est vrai que certains joueurs n’ont pas eu le rendement attendu. L’équipe est jeune et manque de maturité dans les moments chauds.”

Nationale 3 : Les Montois en appel face à Roche Vendée.

Après avoir parfaitement réussi leur entrée en surclassant nettement Castelnau Médoc, les hommes de Patrick Dumas et Jeff Cabannes sont tombés de haut  il y a deux semaines à Doazit. Ce premier derby leur a rappelé les fondamentaux que certains avaient semble-t-il déjà oubliés. En bon Chalossais, vieil habitué de ces derbys, Patrick Dumas a profité de cette mi-trêve pour rappeler à chacun ce qu’il attend d’eux et remettre l’église au milieu du village. Concentration, détermination, lucidité, endurance et intelligence. Autant de mots qui ont été répétés à maintes reprises afin que cette seconde rencontre à Mitterrand se solde par une victoire avant d’aller disputer un nouveau derby samedi prochain à Gaujacq. L’adversaire de ce soir est connu du public Montois qu’il avait “douché” la saison dernière en venant s’imposer juste avant la trêve de Noël. Jeanville et les siens avaient goulûment profité de l’absence de Javier Nasarré ce soir là. Par bonheur pour les Montois, le match retour les avait vus s’imposer en Vendée et assurer par là même leur maintien. Ce coup-ci, Nasarré, malmené par son compatriote Ausina à Doazit, sera bien là, qui plus est animé d’un esprit de revanche. En effet, il n’est pas question de baisser pavillon à domicile, surtout face à un adversaire du bas de tableau qui aspire à se rétablir au plus vite ! La route qui mène au maintien est encore longue et elle passe par ce genre de victoires. Les Montois ont les arguments pour y parvenir, à condition qu’ils mettent tous les ingrédients pour réussir la sauce.

Lieu : Espace Mitterrand. Coup d’envoi : 20 h.

Nationale 3 : Premier derby difficile à Doazit : 78 à 58.

Les hommes de Patrick Dumas et Jeff Cabannes ont fait samedi l’apprentissage douloureux d’un derby en Chalosse. Dans la coquette salle de Doazit, ils n’ont tenu qu’un quart temps avant de céder sous la pression des locaux comme en attestent le peu de points inscrits lors des faméliques second et troisième quart temps. HDC a remporté les 4 quarts temps pour finalement s’imposer dans les grandes largeurs et prendre un ascendant important pour le goal average particulier. Les Montois vont devoir tirer les leçons de cet échec. Ils ont deux semaines pour retrouver les ingrédients qui leur ont permis de surclasser Castelnau Médoc. La venue de Roche Vendée le 7 octobre prochain doit leur servir de préparation au second derby à l’extérieur qui se déroulera une semaine plus tard dans la mythique salle des Cadets de Chalosse à Gaujacq.

Nationale 3 : Premier derby de la saison à Doazit.

Les hommes de Patrick Dumas et Jeff Cabannes ont parfaitement débuté la saison en disposant dans les grandes largeurs ( 100 à 67 ) de la solide formation de Castelnau Médoc pas habituée à encaisser de telles corrections. Du coup, ils endossent la tunique du leader, chose quelque peu oubliée au Stade Montois depuis des années. Bien sûr, ce n’était que la première journée et il est difficile de mesurer l’état de forme de chacune des formations de la poule mais force est de reconnaître que les clubs Landais sont dans l’ensemble bien partis, hormis le promu Castel Gaujacq largement défait à Niort.

Toujours est-il que ce qui est pris n’est plus à prendre et que les Montois se sont rapprochés de leur objectif premier : le maintien. Il leur reste encore au moins neuf autres victoires à engranger pour être certains de l’atteindre. La saison dernière, ils avaient été nettement battus dans le Médoc lors de la journée inaugurale et avaient tout le temps évolué dans la seconde moitié du tableau par défaut de performances à l’extérieur. Pour éviter de rééditer un exercice aussi stressant, il serait bon que leur classement Britannique soit enfin positif ( ce ne fut jamais le cas la saison dernière ) à savoir que le nombre de victoires à l’extérieur soit supérieur à celui des défaites à domicile.

Ce premier déplacement pourrait être l’occasion rêvée pour y parvenir mais la FFBB a concocté un cocktail explosif aux Montois pour les 5 prochaines journées. Entre le 23 septembre et le 4 novembre, ils vont disputer les 4 derbys aller ( dont 3 en déplacement ) programmés cette saison. Seule la réception de Roche Vendée le 6 octobre prochain fera exception à ces matchs si particuliers où les cartes sont totalement rebattues et la hiérarchie souvent mise à mal.

Bref, impossible de tirer des plans sur la comète pour cette rencontre de samedi à Doazit. Une chose est sûre, HDC est en forme comme l’atteste sa solide victoire en Vendée samedi. Les Chalossais ont un cinq de grande qualité et des joueurs majeurs capables de scorer beaucoup. La clé de ce match résidera certainement dans la capacité des Montois à les empêcher de “prendre feu” et à limiter leur influence. Ce ne sera pas chose facile mais le groupe jaune et noir a su faire preuve de solidarité et d’altruisme contre Castelnau. Il faudra afficher ces mêmes qualités pour espérer l’emporter. On notera le retour probable aux affaires du “Chinois” Romain Dupouy.

Lieu : Doazit. Coup d’envoi : 20 h.

Nationale 3 : Interview de Patrick Dumas, le nouveau coach.

Comment s’est passée votre arrivée au club ?

J’ai eu d’entrée de très bons contacts avec les dirigeants et avec le groupe. Le club se tourne de nouveau vers la formation, c’est une excellente chose. Sa politique est de donner leur chance à des jeunes issus de la formation locale. Je trouve cela bien pour le Stade Montois et pour le basket en général. En outre, pour faciliter mon arrivée, j’ai la chance de pouvoir m’appuyer sur mon assistant Jeff Cabannes, Montois pur jus, qui connaît la maison par coeur.

Que pensez vous de l’effectif dont vous disposez ?

L’effectif est jeune et talentueux, cela me convient bien. On sent que chacun a la volonté de bien faire. Pour les résultats, on verra au fur et à mesure que la saison avance.

Comment s’est passée la préparation ?

Nous bénéficions à Mont de Marsan d’installations sportives de grande qualité comme la piste d’athlétisme et bien sûr l’Espace Mitterrand qui est un outil exceptionnel. Cela nous a permis d’effectuer une excellente préparation, très intense. Les joueurs ont adhéré d’entrée et ont été très concentrés. Cela a généré une belle montée en puissance au fur et à mesure des rencontres de préparation. Le petit stage de cohésion de début septembre a été en outre très bénéfique.

Vous avez effectué un premier match flamboyant, comment voyez vous la suite ?

Je suis satisfait de notre entrée en matière. Je n’imaginais pas que allions nous imposer avec un tel écart car Castelnau Médoc possède une belle équipe. C’est bon pour le moral. Maintenant, le plus compliqué est devant nous avec l’enchaînement des 4 derbys au cours des 5 prochaines journées. Le groupe est jeune ce qui peut être un handicap sur les matchs à fort enjeu émotionnel, qui plus est à l’extérieur. Mais cela peut être aussi un vecteur de progression. Nous serons partiellement fixés dès samedi soir à Doazit. Le gros test à mes yeux sera la réception d’ESMS le 21 octobre prochain.

 

Powered by wordpress| Compare Premium WordPress Themes