Nationale 3 : Les Montois se défont aisément de Valence Condom 97 à 81.

Lieu : Espace Mitterrand. Spectateurs : 400.

Arbitres : Mlle Orejas et Mr Garbay. Mi-temps : 39 à 35.

Scores par quarts temps : 24 à 21 ; 15 à 14 ; 39 à 21 ; 19 à 25.

STADE MONTOIS : 21 fautes personnelles, un joueur sorti : Lafférrère. 9 lancers francs réussis sur 12.

Les points : Garcia Urbina 23 ( 3 à 3 pts ) ; Goram 19 ; Pawlicki 17 ( 3 à 3 pts ) ; Baal 12 ; Cazaubon 9 ( 2 à 3 pts ) ; Lafférrère 9 ; Daroux 6 ( 2 à 3 pts ) ; Dupouy 2 ; Botton – ; Sayro -.

VALENCE CONDOM : 16 fautes, aucun joueur sorti. 13 lancers francs réussis sur 22.

Les points : Sarr 24 ( 1 à 3 pts ) ; Uneau 19 ; Seremet 17 ( 1 à 3 pts ) ; Patey 9 ; Akylangongo 7 ; Dufau 4 ; Trepout 1 ; Danjou – ; Fonteyne -.

Bien qu’une nouvelle fois privés de leur tour de contrôle Dani Puertas, les Montois, bien concentrés, réalisent une entame de match quasi parfaite : 11 à 2 après 3 minutes 30. Le rythme est élevé grâce à une belle circulation de balle des deux côtés. Après que Lafférrère se soit fendu d’un excellent “and one” (  16 à 6 ), Daroux écope de sa seconde faute et sa sortie désorganise la Maison Jaune et Noir. Les Gersois en profitent pour revenir au score et semer le doute dans l’esprit des locaux. Ils passent même un court instant devant sur un 2+ 1 de Seremet ( 18 à 19 à la 9è ) mais Baal fait “un chantier” dans la raquette et relance les siens : 24 à 21 à la 10è. Le début du second acte est plus haché. Les pertes de balles sont nombreuses de part et d’autre et les fautes pleuvent, surtout du côté des locaux. Pour autant, ces derniers gardent la maîtrise du score ( 31 à 28 à la 17è ) avec un Goram royal ( 39 à 33 à la 19è ) mais ce dernier se blesse à la cheville et doit quitter les siens. La pause est atteinte sur le score serré de 39 à 35. Au retour des vestiaires, les Montois étouffent leurs adversaires dans le sillage de Garcia Urbina au four et au moulin aux quatre coins du terrain. Bien relayé en attaque par Goram, rétabli, il sert des caviars à ses partenaires. Cazaubon est à la fête au corner ( 52 à 42 à la 24è ). Garcia Urbina fait le show et réussit des choses impossibles comme un bras roulé à 12 mètres au buzzer des 24 secondes ( 61 à 45 à la 26è ). Les verts s’énervent et durcissent le jeu. Garcia Urbina calme leurs ardeurs par un nouveau triple : 71 à 47 à la 28è. Les locaux inscrivent pratiquement 40 points en seulement 10 minutes, autant qu’en première mi-temps ! La messe est alors dite et les Montois sont en mode démonstration : 95 à 70 à la 37è. En fin de rencontre, coach Dumas ouvre le banc ce qui permet aux Gersois de se rendre la pilule un peu mois amère : 97 à 81.

Patrick Dumas : ” Je suis très satisfait de la prestation de mes hommes, en particulier dans le secteur offensif qui n’était pas notre point fort jusqu’alors. Ander Garcia Urbina et Alvine Goram ont porté l’équipe en attaque en ayant une réussite importante. Pourtant, la préparation de ce match a été compliquée et nous souffrons toujours de l’absence de Dani Puertas. Les joueurs étaient tous mobilisés face à une très bonne équipe de Valence Condom qui va jouer les premiers rôles dans cette poule. Par chance, le weekend prochain, nous avons un tour de coupe des Landes plutôt abordable face à l’US Dax. Si les choses se passent bien, cela va nous permettre de faire souffler certains éléments dans la perspective du prochain match de championnat à Castelnau Médoc. Nous souhaitons conserver la bonne dynamique qui nous anime.”

Nationale 3 : Valence Condom vendredi soir à Mitterrand.

Pour cette cinquième journée du premier bloc, les hommes de Patrick Dumas et Jeff Cabannes vont passer un gros test face aux Gersois de Valence Condom. En effet, ces derniers viennent de faire exploser les Diables Rouges d’HDC ( 97 à 68 ) pourtant invaincus jusqu’alors. Défaits à l’Elan Tursan  ( 83 à 76 ) lors de la première journée, ils ont manqué la seconde journée face à Saint Médard à cause de la COVID puis sont allés s’imposer à La Rochelle ( 84 à 90 ) avant de faire parler la poudre samedi dernier face à HDC. Ils se tiennent donc en embuscade derrière les deux leaders invaincus que sont l’Elan Tursan et leurs hôtes de ce soir. La saison passée, les Gersois avaient longtemps figuré dans le peloton de tête avant de rentrer dans le rang. Le match aller à Mitterrand avait donné lieu à une belle empoignade et les Montois avaient dû cravacher pour s’imposer dans la douleur. La rencontre de ce soir promet donc beaucoup et son issue paraît incertaine car les Montois risquent de devoir encore se passer de Dani Puertas toujours en délicatesse avec son dos. Pour l’instant, Alvine Goram profite goulûment de la situation  et vient de signer deux prestations XXL ( 24 et 28 points ) et compense  son absence. Ce soir, il va trouver un secteur intérieur certainement bien mieux armé que ceux des adversaires précédents et il lui sera difficile de rééditer ces exploits. Il aura besoin de l’aide de tous ses partenaires pour maintenir les jaune et noir sur la bonne voie. Le joug administratif étant maintenu, les supporteurs devront porter le masque, garder la distanciation requise mais pourront se sustenter, à condition de rester assis, après la rencontre. Leur soutien ne sera pas un luxe car la marche de ce soir est particulièrement haute. Il pourrait bien s’agir de la finale de la poule avant l’heure.

Lieu : Espace Mitterrand. Coup d’envoi : ce soir à 20 h 30.

Nationale 3 : Les Montois s’imposent avec autorité à Roche Vendée 51 à 70.

Bien qu’une nouvelle fois privés de Dani Puertas dont le dos reste récalcitrant à des balades de 900 km ( A/R ), les hommes de Patrick Dumas et Jeff Cabannes ont parfaitement maîtrisé ce déplacement qui pouvait paraître à risque. Garcia Urbina et Goram donnent le tempo pour les visiteurs, vigilants en défense, qui se sont rapidement échappés au score : 11 à 20 à la 10è. Le second quart temps sera du même acabit et verra les visiteurs augmenter leur avance : 24 à 39 à la pause. Dès lors, il ne s’agit plus que de gérer la réaction des locaux. Ces derniers, trop maladroits au delà de l’arceau ( 0 % de réussite ) se contentent de remporter le troisième acte en serrant leur défense à triple tour ( 11 à 8 ) mais ne peuvent rien au moment de l’emballage final : 16 à 23. Les Montois enchaînent ainsi leur quatrième succès en autant de rencontres et confortent leur place en tête de la poule. Seul l’Elan Tursan en a fait de même grâce à sa victoire à Val d’Albret. La soirée a été moins positive pour les Diables Rouges qui se sont inclinés dans les grandes largeurs dans les arènes Jacques Beaurens de Valence 97 à 63. La réception des Gersois, dès vendredi à 20 h 30 à Mitterrand, sera donc un excellent révélateur des capacités du groupe Montois qui affiche pour l’instant des statistiques assez impressionnantes : 77 points marqués en moyenne par match pour seulement 60 points encaissés.

La fiche technique :

18 fautes commises, aucun joueur sorti. 7 lancers francs réussis sur 17.

Les points : Goram 28 ; Garcia Urbina 12 ; Pawlicki 7 ( 1 à 3 pts ) ; Dupouy 6 ; Baal 5 ; Lafférrère 5 ; Bellot 4 ;  Cazaubon 2 ; Daroux 1 ;  Campergue -.

Nationale 3 : Les Montois à La Roche sur Yon pour la passe de quatre.

Après trois journées, les hommes de Patrick Dumas et Jeff Cabannes respectent leur feuille de route. Certes, la réception de Saint Georges ne laissera pas un souvenir impérissable à leurs supporteurs ni les entames des deux rencontres qui ont suivi. Mais il faut reconnaître qu’ils ont su réagir à chaque fois pour se remettre en selle et écarter leurs adversaires sans qu’il y ait débat. Face à Colayrac, pourtant ambitieux, les choses ont été claires dès le début de la seconde mi-temps grâce à une suprématie totale au rebond et une circulation de balle en net progrès. Tout cela s’est passé en l’absence de Dani Puertas touché au dos contre Saint Georges.

Pour l’instant, le déplacement à La Roche est maintenu et Dani Puertas a été déclaré bon pour le service. Son “volume” ne sera pas de trop pour endiguer la nouvelle puissance adverse et les Montois espèrent bien que l’histoire se répétera une fois de plus et qu’ils ramèneront un succès de ce long voyage.

Attention, le coup d’envoi avait été programmé à 17 h 15 dans la perspective de jouer en lever de rideau de la Ligue Féminine mais, comme chacun le sait, le club Féminin de Roche Vendée est en quatorzaine à cause du COVID 19. Il semblerait que l’horaire soit maintenu pour l’instant.

Nationale 3 : Les Landais prennent les commandes de la poule D.

Les trois clubs Landais engagés dans la poule D de Nationale 3 ont réussi leur début de championnat. Ils trustent les places sur le podium et sont les seuls à compter trois victoires en autant de rencontres. L’Elan Tursan a la particularité d’avoir joué tous ses matchs à domicile. En effet, en accord avec Castelnau Médoc, l’ordre des rencontres a été inversé lors de la seconde journée puisque les salles Girondines sont fermées pour raisons administratives. Ainsi, le grand rival des Montois lors de la saison précédente y est venu mordre la poussière contre toute attente ( 85 à 70 ). Les Médocains n’ont pas pu disputer la troisième journée qui les opposait à leurs voisins de Saint Médard. C’est la seule rencontre de la troisième journée qui a été ajournée. Une semaine plus tôt, ce sont Valence Condom / Saint Médard et Roche Vendée / La Rochelle qui avaient été reportés au 24 octobre pour raisons médicales. Le classement actuel est donc tronqué par l’absence de ces trois résultats mais une chose est certaine : seuls les Landais sont invaincus à ce jour. Les Diables Rouges d’HDC ont parfaitement débuté leur saison en s’imposant face à Val d’Albret puis à Colayrac ( 91 à 93 ) et ont remporté un match de “benjamines” face à Roche Vendée ( 55 à 44 ). Ils ont réduit l’attaque des Vendéens à la portion congrue ! L’Elan Tursan a remporté trois succès significatifs face à Valence puis Castelnau et Saint Georges. Il faudra compter sur les gars de Destrac !

Quant aux Montois, ils ont débuté “piano” face à Saint Georges mais ont remporté deux succès probants à Val d’Albret puis face à Colayrac malgré l’absence de Dani Puertas. Reste désormais à tester les capacités des trois clubs Landais en voyage.

La prochaine journée sera un excellent test : HDC à Valence, l’Elan Tursan à Val d’Albret et le Stade Montois à Roche Vendée vont devoir prouver leur capacité à vaincre hors de leur salle. Réponse samedi vers 22 h.

Nationale 3 : Les Montois surclassent Colayrac 89 à 68.

Lieu : Espace Mitterrand. Spectateurs : 350.

Arbitres : Messieurs Nassiet et Jawhara. Mi-temps : 45 à 38.

Scores par quarts temps : 23 à 22 ; 22 à 16 ; 21 à 8 ; 23 à 16.

STADE MONTOIS : 17 fautes personnelles, aucun joueur sorti. 5 lancers francs réussis sur 9 tentés.

Les points : Goram 24 ; Garcia Urbina 16 ( 4 à 3 pts ) ; Pawlicki 11 ( 2 à 3 pts ) ; Baal 9 ( 1 à 3 pts ) ; Bellot 7 ( 1 à 3 pts ) ; Lafférrère 6 ; Daroux 5 ; Dupouy 5 ( 1 à 3 pts ) ; Botton 3 ( 1 à 3 pts ) ; Cazaubon 3.

COLAYRAC : 12 fautes personnelles, aucun joueur sorti. 8 lancers francs réussis sur 19 tentés.

Les points : Assim 17 ( 2 à 3 pts ) ; Bakowski 11 ; Mangiardi 10 ; Laulan 9 ( 1 à 3 pts ) ; Baros 6 ;  Demont 6 ; Perrin 6 ; Pokora 3 ( 1 à 3 pts ) ; Anselme – ; Caulier -.

Privés une nouvelle fois de leur colosse Dani Puertas ( dos ), les Montois ont éprouvé pas mal de difficultés en début de rencontre . La faute incombe à des visiteurs bien en place et redoutablement adroits à 3 points à l’instar de l’éternel Laulan ( 2 à 8 à la 3è ). Fort heureusement, les locaux s’imposent dans les airs et recollent grâce au pompier de service Garcia Urbina et une belle série de Baal qui se rappelait au bon souvenir de ses anciens partenaires. Il faut cependant un triple de Pawlicki en toute fin de quart temps pour les voir enfin passer devant : 23 à 22 à la 10è. Au second acte, le travail de sape des intérieurs Montois commence à faire son effet et permet au jeune Bellot de se mettre en évidence ( 41 à 35 à la 28è ). Les visiteurs perdent de leur superbe. Goram règne sans partage dans les airs et enfonce le clou juste avant la pause atteinte sur le score de 45 à 38. Dès l’entame de seconde mi-temps, la tentative de défense en zone déclenchée par les verts est littéralement explosée par un nouveau triple de Pawlicki après une belle circulation de balle. Les verts font illusion grâce à une adresse retrouvée et leur meneur Assim très percutant mais manquent cruellement de munitions. Les Montois captent tous les rebonds, s’offrent des secondes et des troisièmes chances ce qui leur permet de creuser irrémédiablement l’écart : 57 à 43 à la 25è. La fatigue se fait sentir à la fin du troisième acte et le jeu perd un peu en qualité. L’adresse fuit les deux équipes et l’écart se stabilise. Les Montois abordent la dernière ligne droite largement en tête : 66 à 52. Dans le sillage de Goram irrésistible ( 10 points au dernier quart temps ), ils ne laissent aucun espoir à leurs adversaires au dernier acte. L’écart franchit allègrement la barre des 20 points ( 86 à 63 à la 38è ) et la rencontre se termine sur le score de 89 à 68. Par leur écrasante domination au rebond et une fluidité de jeu retrouvée, les Montois ont enrayé l’attaque mitraillette des Lot et Garonnais.

Nationale 3 : Les Montois reçoivent Colayrac.

Après deux journées, la seconde ayant été tronquée de deux rencontres, les clubs Landais ont déjà pris le pouvoir dans la poule D. Les Montois se sont installés sur le fauteuil de leader grâce à leur large succès à Val d’Albret ( 55 à 72 ). Ils sont accompagnés par l’Elan Tursan net vainqueur de Castelnau Médoc ( 85 à 70 ) et les Diables Rouges d’HDC vainqueurs sur le fil à… Colayrac ( 91 à 93 ). Pourtant, les Lot et Garonnais avaient réalisé la “perf” de la première journée en allant s’imposer à La Rochelle ( 89 à 99 ). Face à HDC, ils ont joué à la fable du Lièvre et la Tortue et n’ont pu remonter le lourd passif lié à un premier quart temps totalement manqué. Côté Montois, le départ a été également poussif à Val d’Albret mais, en serrant le jeu en défense ( seulement 19 points encaissés en seconde mi-temps ), les hommes de Patrick Dumas et Jeff Cabannes ont réussi à inverser le cours des choses et à glaner les deux points. Ils ont accompli cette performance malgré l’absence de Dani Puertas touché au dos la semaine précédente et dont la participation samedi reste encore incertaine. Par chance, l’apport des deux recrues Garcia Urbina et Baal a été très bénéfique à Barbaste avec respectivement 15  et 12 points inscrits au planchot mais aussi et surtout une présence très rassurante dans le jeu. Arvin Baal devrait trouver une source de motivation supplémentaire puisqu’il va retrouver ses anciens coéquipiers de la saison dernière. Aidé de tous ses nouveaux partenaires, il va apporter sa densité physique et sa science du jeu pour contrer l’attaque “mitraillette” des Lot de Garonnais ( 95 points de moyenne pour l’instant ). Cette rencontre va malheureusement se dérouler dans des conditions particulières ( vestiaires fermés, pas de buvette ni de restauration, distanciation et masque obligatoires ) suite à l’arrêté Préfectoral en vigueur depuis le début de la semaine. Que cela ne détourne pas les supporteurs de l’Espace, qui est fort heureusement suffisamment vaste, car leurs favoris ont grand besoin de leurs encouragements pour espérer continuer leur marche en avant.

Lieu : Espace Mitterrand. Coup d’envoi : 20 h.

Nationale 3 : Les Montois vainqueurs à Val d’Albret 55 à 72.

Le score final laisse à croire que ce déplacement en terre Lot et Garonnaise ne fut qu’une formalité mais il n’en fut rien. Privés de Dani Puertas et Cantin Botton, les Montois ont subi les foudres de leurs hôtes au premier quart temps. Incapables de développer leur jeu, ils laissèrent les locaux prendre les commandes 18 à 10 à la 10è. Le second acte fut de meilleur aloi ( 18 à 20 ) mais les choses restaient mal embarquées pour autant à la pause : 36 à 30. Au retour des vestiaires, les hommes de Patrick Dumas et Jeff Cabannes trouvèrent leur salut par la défense, un peu comme contre Saint Georges. Ils étouffèrent leurs adversaires qu’ils réduisirent à la portion congrue en seconde mi-temps ( 9 points au 3è quart et 10 au dernier ). En remportant le troisième acte 9 à 23 , ils inversèrent totalement le cours des choses et purent enfoncer le clou en fin de rencontre ( 10 à 18 ). Score final : 55 à 72.

Les marqueurs Montois : Garcia Urbina 15 ( 2 à 3 pts ) ; Baal 12 ; Pawlicki 12 ( 2 à 3 pts ) ; Goram 11 ; Daroux 9 ; Dupouy 6 ; Lafférrère 5 ( 1 à 3 pts ) ; Bellot 2 ; Campergue – ; Cazaubon -.

Nationale 3 : Les Montois se défont de Saint Georges Montaigu 77 à 67.

Lieu : Espace Mitterrand. Spectateurs : 350.

Arbitres : Mr Hamdi et Mlle Orejas. Mi-temps : 39 à 35.

Scores par quarts temps : 21 à 21 ; 18 à 14 ; 15 à 15 ; 23 à 17.

STADE MONTOIS : 15 fautes, aucun joueur sorti. 7 lancers francs réussis sur 13 tentés.

Les marqueurs : Goram 16 ; Cazaubon 13 ( 1 à 3 pts ) ; Puertas 13 ; Pawlicki 12 ( 2 à 3 pts ) ; Dupouy 9 ( 1 à 3 pts ) ; Garcia Urbina 8 ; Baal 2 ; Botton 2 ; Daroux 2 ; Lafférrère -.

SAINT GEORGES MONTAIGU : 18 fautes, aucun joueur sorti. 9 lancers francs réussis sur 12 tentés.

Les marqueurs : Colin 18 ( 5 à 3 pts ) ; Barbeau 14 ( 2 à 3 pts ) ; Akinocho 9 ( 1 à 3 pts ) ; Depré 8 ; Pallard 8 ( 2 à 3 pts ) ; Champain V 5 ( 1 à 3 pts ) ; Patgis 5 ( 1 à 3 pts ) ; Champain C – ; Lhote -.

Contrairement à l’an passé, les hommes de Patrick Dumas et Jeff Cabannes ont réussi leurs débuts mais ce ne fut pas sans mal. Profitant de leur net avantage de taille, ils mettent au supplice les intérieurs Vendéens par Goram puis Puertas mais les visiteurs, très adroits ( 12 réussites à 3 points au total ) répliquent par leur artilleur Colin bien secondé par ses partenaires ( 12 partout à la 6è ). Pour autant, les Montois insistent mais ne peuvent creuser l’écart à cause d’une insigne maladresse aux lancers : 21 partout à la 10è. A l’entame du second acte, Cazaubon met le feu aux poudres ( 26 à 21 à la 12è ) puis le tandem Espagnol Puertas – Garcia rajoute une couche pour mettre Saint Georges KO debout ( 33 à 21 à la 16è ). Mais un coupable relâchement des locaux relance les visiteurs toujours aussi prolifiques au delà de l’arc. La recrue Baal conclue joliment la première mi-temps atteinte sur le score de 39 à 35. Ce sont les Vendéens qui redémarrent le mieux au retour des vestiaires par l’inévitable Colin bien aidé par Pallard et Patgis. Ils prennent un instant les commandes ( 43 à 45 à la 25 è ) mais ils subissent la puissance des locaux qui captent tous les rebonds et repassent devant sur une série de Puertas : 54 à 50 à la 30è. On croit qu’ils ont tué le match dans le sillage de Pawlicki et Cazaubon ( 65 à 53 à la 34 è ) mais c’est sans compter sur la volonté des Vendéens à l’instar de Colin auteur d’un triple puis d’un 2 + 1 rageur ( 65 à 59 à moins de 5 minutes du terme ). Les Montois haussent alors le ton en défense et Goram régale la galerie par deux dunks spectaculaires ( 73 à 62 à la 38è ). Saint Georges jette ses dernières forces derrière l’intenable Colin, auteur de 5 triples, mais le filou Pawlicki douche leurs ardeurs et conclue depuis la ligne de réparation : 77 à 67.

Patrick Dumas ( Coach Stade Montois ) : “Je suis satisfait du résultat comptable. L’an dernier, nous avions perdu le premier match de la saison. Par contre, il reste beaucoup de travail pour améliorer notre jeu. La préparation a été perturbée et cela se voit chez certains qui manquent encore de rythme. Les deux recrues nous apportent des choses différentes ce qui nous conduira à pratiquer un autre jeu”

Nationale 3 : La saison redémarre samedi par la réception de Saint Georges Montaigu.

La prometteuse saison 2019/2020 a été subitement interrompue en mars dernier à la veille du “Combat des Chefs” à Castelnau Médoc et ne connaîtra pas son épilogue. La FFBB a décidé de “figer” les choses et de les reconduire ( presque ) à l’identique pour la saison 2020/2021. Ainsi, les Montois restent pensionnaires de la poule D et vont y retrouver tous les adversaires de la saison passée sauf les jeunes pousses de Challans qui sont remplacées par les “Diables Rouges” d’HDC. C’est donc un derby qui vient remplacer un déplacement lointain, ce qui n’est pas sans déplaire aux supporteurs qui étaient un petit peu sevrés de matchs “survitaminés” depuis quelques temps. Ce n’est sans doute pas le staff et les joueurs qui se plaindront de cette variante qui va apporter à la fois un court déplacement et deux rencontres pleines d’adrénaline. Le public Montois devra cependant attendre le printemps prochain ( mars et avril ) pour de nouveau sentir l’odeur des derbys.

En attendant, la saison s’ouvre par la réception de Saint Georges Montaigu, un adversaire qui sied bien aux jaune et noir qui ont pris l’habitude de s’imposer par deux fois face aux Vendéens lors des derniers exercices. Il y a eu une sorte de “révolution au palais” dans cette formation qui a vu plusieurs de ses fers de lances quitter le club à l’intersaison. Ainsi, le talentueux Brachet a laissé ses partenaires et part tenter l’aventure au niveau supérieur. C’est donc un adversaire “new look” qui se présente à Mitterrand.

Côté Montois, Yanique Boteko en a fait de même et a rejoint les rangs de l’ASCH en N2. Il est remplacé par l’expérimenté Ibère Ander Garcia Urbina qui avait fait les beaux jours de Dax Gamarde il y a encore peu. L’équipe perd donc un peu en explosivité mais a peut être gagné en sagesse. Elle développera sans doute une autre forme de jeu que l’an passé. D’autre part, Axel Baranieki, en quête de temps de jeu, a préféré rejoindre une autre escouade et est remplacé par Arvin “Jackson” Baal aux qualités basket bien plus affirmées. Enfin, le capitaine Adrien Laffitte, la trentaine sonnant, a décidé de mettre le basket au second plan afin de pouvoir lancer du mieux possible sa nouvelle carrière professionnelle. Il reste cependant op&rationnel avec l’équipe 2. Par chance, le retour de prêt du talentueux Raph Campergue vient compenser ce départ ô combien important. Du coup, les ambitions restent élevées et chacun souhaite rééditer le parcours presque parfait de la saison passée, en espérant qu’il puisse se traduire par la conquête d’un trophée.

La préparation a été perturbée par la menace permanente liée au COVID et il est bien difficile de mesurer l’état de forme précis des équipes au moment de se présenter sur la ligne de départ. Il est plus que jamais nécessaire de respecter les mesures sanitaires mais, par chance, la configuration de l’Espace Mitterrand est beaucoup plus favorable que celle des salles exigües qui sont légion dans le département (et ailleurs ). L’accueil des supporteurs pourra donc se faire en toute sérénité à condition, bien entendu, que chacun respecte les gestes barrière.

Lieu : Espace Mitterrand. Coup d’envoi : 20 H.

Powered by wordpress| Compare Premium WordPress Themes