Coupe Guy Candau 1/4 de finale : Les Montois défient l’ESMS ce vendredi à Doazit.

Il y a bien longtemps que les hommes de la préfecture n’avaient pas goûté au parfum d’un quart de finale de coupe des Landes. En effet, depuis quelques saisons, ils avaient pris la très mauvaise habitude de réaliser des contre performances face à des équipes de division inférieure qui, elles, avaient l’esprit “coupe” chevillé au corps. L’arrivée de Patrick Dumas, un chalossais pur jus, a quelque peu changé les lignes et ses poulains abordent ce type de rencontres avec un état d’esprit plus conforme à ce genre de rencontres “à la vie, à la mort”. Cette année, ils ont franchi deux tours en Super Coupe Sud Ouest en allant s’imposer dans la salle de leur adversaire et se retrouveront en quarts de finale le mois prochain. En coupe des Landes, le sort les avait jusque là avantagés en leur proposant des adversaires tirant dans des catégories nettement inférieures mais ils ont su faire preuve de sérieux pour que le doute sur l’issue des débats ne plane pas longtemps. En championnat, la formation Montoise a trouvé son rythme de croisière depuis la saison dernière. Troisièmes de l’exercice précédent à un point de Niort et l’ESMS, tous deux promus en N2, les jaune et noir ont repris le fauteuil de dauphin à Castelnau samedi dernier à l’issue d’une rencontre aboutie où ils ont laissé les prolifiques Girondins à moins de 55 points, preuve qu’ils sont capables de défendre fort pendant quarante minutes. Il va leur falloir rééditer ce genre de performance car l’ESMS possède de grosses individualités capables de mettre le feu au terrain. Le danger viendra de partout et il faudra que chacun donne son maximum pour espérer réaliser un exploit. Après une belle carrière professionnelle, Nicolas Gayon rêve de soulever le trophée favori du basketteur Landais qui manque à son brillant palmarès. Son équipe a certes marqué le pas ces deux dernières semaines mais sans doute avait-elle déjà un peu la tête à Doazit en recevant l’ASCH samedi dernier. Toujours est-il qu’aucun match ne ressemblant à un autre, il ne faut pas se fier aux statistiques récentes et l’ESMS, malgré un handicap de 7 points, reste le favori sur le papier. Elle rêve, tout comme les Montois, de fouler le sable des arènes de Dax le soir de la finale qui sera à la fois inédite et historique. Celui qui le voudra le plus pourra continuer à rêver.

Pas de trackback et commentaire autorisés.

Comments are closed.

Powered by wordpress| Compare Premium WordPress Themes