Nationale 3 : Victoire des Montois en deux temps 102 à 81.

Lieu : Espace Mitterrand. Spectateurs : 500.

Arbitres : Messieurs Samata et Batardière. Mi-temps : 44 à 47.

Scores par quarts temps : 21 à 30 ; 23 à 17 ; 26 à 15 ; 32 à 19.

STADE MONTOIS : 23 fautes personnelles, un joueur sorti : Lafférrère 39ème.

19 lancers francs réussis sur 27 tentés.

Les points : Boteko 26 ; Dupouy 19 ; Goram 19 ; Puertas 17 ; Laffitte 9 ; Cazaubon 4 ; Bellot 3 ; Pawlicki 3 ; Daroux 2 ; Lafférrère -.

ETB : 24 fautes personnelles, aucun joueur sorti.

19 lancers francs sur 27 tentés.

Les points : Dufau 11 ; De Almeida 14 ; Delseries 14 ; Samb 14 ; Gayon 10 ; Sebie 6 ; Pasqué 5 ; Lacaule 4 ; Darribère – ; Picot -.

Pour leur retour en rédemption à Mitterrand, les hommes de Patrick Dumas et Jeff Cabannes ont soufflé le froid puis le chaud sur la nuque de leurs supporteurs. Passé la première salve de Dupouy qui déflorait le planchot, ils se sont heurtés à une formation très déterminée qui n’avait pas fait le court déplacement en victime expiatoire. Les gars du Tursan prenaient les commandes dès la 4è minute ( 7 à 8 puis 7 à 13 ) obligeant coach Dumas à prendre un temps mort. Pour autant, les locaux restaient toujours aussi empruntés en attaque et encaissaient des contres assassins sur leurs nombreuses pertes de balles. Rien ne souriait pour les jaune et noir, pas même la réussite aux lancers francs alors que les visiteurs faisaient preuve d’une adresse insolente à l’image de Pasqué, Gayon ou Delsériès. L’écart ne cessait de grandir et il fallut un triple “alléluia” de Boteko au buzzer pour redonner un peu d’espoir aux locaux ( 21 à 30 à la 10 ème ) devant un parterre médusé par un tel scénario. Le début du second acte ressemble à du copier/coller au premier et voit les Montois toujours aussi empruntés et stériles en attaque ( 23 à 34 à la 14è ). Ils ne trouvent pas la solution face à un hérisson rugueux et déterminé. L’écart se stabilise aux alentours de la dizaine de points jusqu’à ce que Dupouy, toujours lui,  donne le signal de la révolte sur un alley oop de belle facture. Le solide Dani Puertas se fait oublier sous le cercle et ramène les siens dans la course ( 38 à 41 ) et la rencontre se rééquilibre d’autant que Dupouy, toujours lui, contre son adversaire en défense et va inscrire un nouveau panier rageusement. L’ailier Montois a l’occasion d’égaliser sur la dernière possession de la mi-temps mais son triple échoue sur le cercle : 44 à 47 à la pause.

De retour du vestiaire, les locaux affichent une toute autre détermination et repassent rapidement devant sur un triple de l’inévitable Dupouy ( 49 à 47 ). Boteko lui emboîte le pas et les Montois déroulent à l’image d’un dunk de Goram ( 56 à 47 à la 24ème soit 12 à 0 en trois minutes ). Coach Balhadère est obligé de prendre un temps mort pour stopper l’hémorragie. Bien lui en prend et l’Elan se relance ( 61 à 58 à la 26 ème ). Dupouy, encore lui, redonne de l’oxygène aux locaux sur un “and one” de belle facture et permet aux siens d’atteindre la dernière bouée avec une avantage confortable ( 70 à 62 à la 30 ème ). Forts de la dynamique du quart temps précédent, les Montois enfoncent le clou à l’aube de l’acte de vérité par deux triples de Boteko et ( enfin ! ) Pawlicki. Gayon a beau répondre au delà de l’arc, l’écart se creuse : 80 à 65 à la 34 ème. L’Elan tente un baroud d’honneur mais reste impuissant. Dani Puertas fait le show avec son compère Goram ( 86 à 68 à la 36 ème ). En face, le solide Aurélien Dufau se distingue mais cela ne suffit pas. Sentant la victoire acquise, le coach Montois ouvre alors son banc à la jeunesse qui apporte pleinement son écot par un triple d’Arthur Bellot. Le “revenant” Cazaubon a le plaisir de conclue la marque pour fêter son entrée après plusieurs mois de blessure : 102 à 81.

Les Montois remportent une victoire dont l’ampleur est bien flatteuse tellement ils ont livré une partition à double face. Les errements de la première mi-temps pourraient se payer très cher en d’autres circonstances.

Patrick DUMAS ( coach du Stade Montois ) : ” J’éprouve un sentiment très mitigé à l’issue de cette rencontre. Nous avions préparé le match pour éviter que l’ELAN ne nous impose son rythme mais nous n’y sommes pas parvenus, loin de là, au cours d’un premier quart temps catastrophique. Le passage au vestiaire a été bénéfique. Nous avons enfin joué alors que l’ELAN baissait de pied physiquement. Je suis content de l’apport des jeunes et en particulier du retour de JB Cazaubon dans le groupe.”

Jean Luc BALHADERE ( coach de l’ELAN TURSAN ) : ” Nous avons pratiqué un très bon basket en première mi-temps avec de l’intensité, de l’agressivité et un bon jeu collectif. Il y a eu des choix justes et une belle adresse, surtout au premier quart temps. En revanche, je suis déçu de notre début de troisième quart temps où nous avons remis les Montois en selle. Le match a alors basculé et est revenu logiquement à l’équipe la plus complète qui a su profiter de notre fatigue en fin de rencontre “

Pas de trackback et commentaire autorisés.

Comments are closed.

Powered by wordpress| Compare Premium WordPress Themes