Nationale 3 : Les Montois se défont de Saint Georges Montaigu 77 à 67.

Lieu : Espace Mitterrand. Spectateurs : 350.

Arbitres : Mr Hamdi et Mlle Orejas. Mi-temps : 39 à 35.

Scores par quarts temps : 21 à 21 ; 18 à 14 ; 15 à 15 ; 23 à 17.

STADE MONTOIS : 15 fautes, aucun joueur sorti. 7 lancers francs réussis sur 13 tentés.

Les marqueurs : Goram 16 ; Cazaubon 13 ( 1 à 3 pts ) ; Puertas 13 ; Pawlicki 12 ( 2 à 3 pts ) ; Dupouy 9 ( 1 à 3 pts ) ; Garcia Urbina 8 ; Baal 2 ; Botton 2 ; Daroux 2 ; Lafférrère -.

SAINT GEORGES MONTAIGU : 18 fautes, aucun joueur sorti. 9 lancers francs réussis sur 12 tentés.

Les marqueurs : Colin 18 ( 5 à 3 pts ) ; Barbeau 14 ( 2 à 3 pts ) ; Akinocho 9 ( 1 à 3 pts ) ; Depré 8 ; Pallard 8 ( 2 à 3 pts ) ; Champain V 5 ( 1 à 3 pts ) ; Patgis 5 ( 1 à 3 pts ) ; Champain C – ; Lhote -.

Contrairement à l’an passé, les hommes de Patrick Dumas et Jeff Cabannes ont réussi leurs débuts mais ce ne fut pas sans mal. Profitant de leur net avantage de taille, ils mettent au supplice les intérieurs Vendéens par Goram puis Puertas mais les visiteurs, très adroits ( 12 réussites à 3 points au total ) répliquent par leur artilleur Colin bien secondé par ses partenaires ( 12 partout à la 6è ). Pour autant, les Montois insistent mais ne peuvent creuser l’écart à cause d’une insigne maladresse aux lancers : 21 partout à la 10è. A l’entame du second acte, Cazaubon met le feu aux poudres ( 26 à 21 à la 12è ) puis le tandem Espagnol Puertas – Garcia rajoute une couche pour mettre Saint Georges KO debout ( 33 à 21 à la 16è ). Mais un coupable relâchement des locaux relance les visiteurs toujours aussi prolifiques au delà de l’arc. La recrue Baal conclue joliment la première mi-temps atteinte sur le score de 39 à 35. Ce sont les Vendéens qui redémarrent le mieux au retour des vestiaires par l’inévitable Colin bien aidé par Pallard et Patgis. Ils prennent un instant les commandes ( 43 à 45 à la 25 è ) mais ils subissent la puissance des locaux qui captent tous les rebonds et repassent devant sur une série de Puertas : 54 à 50 à la 30è. On croit qu’ils ont tué le match dans le sillage de Pawlicki et Cazaubon ( 65 à 53 à la 34 è ) mais c’est sans compter sur la volonté des Vendéens à l’instar de Colin auteur d’un triple puis d’un 2 + 1 rageur ( 65 à 59 à moins de 5 minutes du terme ). Les Montois haussent alors le ton en défense et Goram régale la galerie par deux dunks spectaculaires ( 73 à 62 à la 38è ). Saint Georges jette ses dernières forces derrière l’intenable Colin, auteur de 5 triples, mais le filou Pawlicki douche leurs ardeurs et conclue depuis la ligne de réparation : 77 à 67.

Patrick Dumas ( Coach Stade Montois ) : “Je suis satisfait du résultat comptable. L’an dernier, nous avions perdu le premier match de la saison. Par contre, il reste beaucoup de travail pour améliorer notre jeu. La préparation a été perturbée et cela se voit chez certains qui manquent encore de rythme. Les deux recrues nous apportent des choses différentes ce qui nous conduira à pratiquer un autre jeu”

Pas de trackback et commentaire autorisés.

Comments are closed.

Powered by wordpress| Compare Premium WordPress Themes