Qualifications Championnat de France Espoir 2017 le 14 et 15 janvier 2017

Après les qualifications de Vincent le week-end précédent, c’est au tour de Théo Vernay de tenter sa chance pour accéder aux demi-finales du Championnat de France Espoir (meilleur boxeur de l’hexagone de 18 à 21 ans), gros tournoi dans sa catégorie (moins de 70 kilos) puisqu’ils sont dix boxeurs venus de toute la France pour tenter de remporter le titre suprême.

DSC_3091

Malheureusement, l’aventure se termine brutalement pour Théo puisqu’une blessure à l’épaule l’a complément paralysé, blessure que j’ai gardé secrète jusqu’au en bout espérant que ça aille mieux grâce aux 15 jours de repos qu’il avait eu. Dès le premier échange en poings, il n’a pas pu travailler en anglaise (alors que c’est un de ses points forts), il a du reculer pendant trois rounds et malgré quelques bonnes techniques de jambes, quelques bras avants et une volonté sans faille, le résultat est sans appel. Défaite sur ce combat et forfait pour les trois suivants…

DSC_3079

Je lui tire tout de même mon chapeau parce qu’il a fait les trois reprises sans prendre de KO, ni de compte et encore moins d’avertissement et surtout il a fait preuve d’un énorme courage avec un coeur de champion. La déception est là, mais quand le corps ne veut pas, on ne peut rien faire, néanmoins nous l’encourageons vivement à retenter sa chance l’année prochaine car sans cette blessure, il avait toutes les chances de qualifier en demi-finale !

Qualifications Championnat de France Espoir 2017 à Paris le 07 et 08 janvier 2017

Comme nous nous l’étions promis l’année dernière, le jeune Vincent Billard voulait retenter sa chance aux Championnats de France Espoir cette année (vice champion de France 2016).

Comme l’année précédente, les qualifications et les demi-finales se tiennent au mythique gymnase Japy à Paris. Vincent à sept opposants dans sa catégorie, soit deux poules de quatre combattants et les deux meilleurs de la première poule affronteront les deux meilleurs de l’autre poule en demi-finale. Mais avec les blessures, la gestion du poids et les différents aléas de la vie, ils se retrouvent à cinq seulement le jour J. Il y aura donc une seule poule ou il devront s’affronter les uns contre les autres (soit quatre combats en deux jours), par contre les deux meilleurs iront directement en finale.

FB_IMG_1483817281472

Pour son premier combat, le jeune montois affronte certainement le plus dangereux adversaire de la poule (c’est le fils d’un très grand champion de boxe qui a été champion de France en Full Contact). La stratégie est simple, beaucoup bouger, toucher régulièrement mais sans prendre de risque pour se préserver, ne pas se blesser, marquer des points et ne pas chercher “la bagarre” (car il trois autres combats derrière). Malheureusement la stratégie est une chose mais la réalité doit prendre en compte la gestion de son adversaire, son opposant se jette sur lui dès le début de la rencontre et il cherche à faire mal à Vincent, les deux tireurs commencent à se faire une guerre totale, ce n’était pas ce que nous voulions mais Vincent est prêt et c’est aussi un guerrier dans l’âme. Il répond aux attaques de son adversaire et prend régulièrement le dessus avec sa boxe anglaise et ses sorties en jambes. Les reprises passent et c’est un véritable combat engagé que se livre les deux boxeurs qui ne veulent rien lâcher, Vincent continue à garder l’avantage pendant les trois reprises et il est logiquement déclaré vainqueur de ce premier combat.

15894698_10209371246176447_8026969588102634168_n

Après deux, trois heures d’arrêt et un gros travail de récupération, Vincent commence son deuxième combat avec un adversaire tout frais car c’est son premier combat (magie du tirage au sort et de l’ordre de passage) alors que Vincent à fait un très gros combat un peu plus tôt dans l’après-midi, on sait que le combat va être difficile, mais on sait aussi qu’il ne faut pas se rater car le lendemain, ça sera encore plus difficile (courbatures, hématomes, blessures, fatigue,…). Vincent commence prudemment son combat mais il prend quand même l’avantage avec son allonge (son adversaire est légèrement plus petit), malgré la fatigue et le manque de cardio (les combats n’ont lieu qu’une semaine après les fêtes de noël et du nouvel an), il garde l’avantage pendant les trois reprises et il s’impose par une nouvelle victoire !

_20170123_174650

Avec deux victoires sans d’avertissements, Vincent prend une sérieuse avance sur les quatre autres comabattants,
le dimanche matin, on apprend qu’un de ces deux adversaires est forfait (blessure ?), Vincent a donc une troisième victoire (facile) et il est donc qualifié direct en finale ! Heureusement pour lui car les courbatures et la fatigue de son premier combat sont bien présentes. Malgré sa qualification, on décide quand même de tenter le quatrième combat. Son nouvel adversaire a très peu de chance d’être qualifié, il se rue sur Vincent pour s’accorder une victoire (il n’en avait qu’une et une défaite), Vincent arrive a gérer le premier round et même à prendre l’avantage, mais sa condition physique défaillante et les douleurs sont trop violentes, il tient à peine debout et avec son coach, il décident de jeter l’éponge à l’appel de la seconde repries pour se préserver. Peut importe, Vincent fini premier de la poule et va directement en finale (à Libourne le 11 février)!

Compétition Jeunes du 11 décembre 2016 à Aiguillon

Je ne vais pas trop détailler car je n’étais pas présent sur cette compétition, juste les résultats :

15937014_1396709593724004_588274338087403349_o

Jaysson, victoire.
Tanguy, victoire.
Yosra, victoire.
Wesley, défaite.
Masson, défaite.
Freddy, défaite.
Lola, défaite.

15975172_1396708233724140_6128349249369044922_o

Premier assaut en 4ème série sans décision (et excellentes prestations) pour :
Charline,
Lucille,
Judith.

16107206_1396710477057249_8144839956443341805_o

De bons assauts et de belles techniques même pour les perdants, félicitations à nos dix jeunes boxeurs pour le courage dont ils ont fait preuve.

Gala du 13 novembre 2016 à Toulouse

Deux combattants montois font le déplacement dans le meilleur club de France (on ne compte plus les champions issus de ce club), le Toulouse Multi Boxe, pour se tester face aux meilleurs de leur catégorie et de leur niveau.

received_10211325462956194

Le premier à passer est Théo Vernay, une semaine après son combat à Léon il est prêt pour un nouvel affrontement, il fait encore un très bon combat mais il tombe sur un adversaire bien plus expérimenté que lui (une dizaine d’année de pratique), son opposant est donc plus rapide et plus technique, il perd les deux premières reprises mais remporte la troisième, ce n’est pas suffisant pour gagner mais très prometteur car il n’a rien lâcher et je le félicite pour son engagement et son mental de guerrier !

received_10211325463036196

Le deuxième passer est Sylvain Correia, premier combat et grosse motivation donc il faut arriver à canaliser sa fougue, il gagne la première reprise de son combat mais il se fait casser le nez sur un choc de tête à la fin du round, le coach et le médecin n’arrivent pas à arrêter l’hémorragie abondante pendant la minute de repos, il est logiquement arrêté sur blessure dès le début de la seconde reprise, dommage parce que le début était plus que prometteur !

Et un gros “MERCI” aux copains d’entrainement et à Moussa Traore (entraîneur du club de Boxe Thaï de la gendarmerie Maridor)d’avoir fait le déplacement avec nous !

Gala à Léon 05 novembre 2016

14642393_10208653168184946_5373678803593453997_n

Première sortie pour nos jeunes combattants, le Gala de Léon devait accueillir 3 de nos compétiteurs, Sylvain, Théo et Vincent, je dis “devait” car les forfaits et l’organisation ont pénalisé nos boxeurs puisque nous nous retrouvons avec un seul représentant du Stade Montois qui monte sur le ring !

FB_IMG_1478722511100

C’est le jeune titulaire du gant jaune (équivalent de la ceinture noire en arts martiaux) qui fera ses premiers pas en combat, il tombe sur un solide adversaire avec une bonne technique et un gros cardio, néanmoins grâce à sa vaillance, sa puissance et les encouragements de ses partenaires et de ses parents, il s’impose sur les trois reprises, bravo à lui car avec juste un an de pratique, il démontre un solide caractère et une excellente progression !

FB_IMG_1478580900784

Compétition adultes à Mérignac du 29 mai 2016

_20160529_211713

Dernière compétition de l’année pour les adultes et c’est Mérignac qui accueille les Championnats d’Aquitaine de Savate Boxe Française !

Seulement 5 compétiteurs montois se sont inscrits pour cette compétition, malheureusement le jeune Vincent Billiar (invaincu depuis plusieurs années dans sa catégorie) ne trouve pas d’adversaire en face de lui, il a donc la chance de pouvoir rester avec ses parents pour célébrer la fête des mères !

Les championnats d’Aquitaine se déroulent en trois catégorie, la 4ème série (débutants : Gant Bleu et Vert), 3ème série (intermédiaires : Gant Rouge et Blanc) et enfin, 2ème série (confirmés : Gant Jaune et gant d’Argent).

Nos deux compétiteurs intermédiaires qui montent sur le ring sont Théo Vernay et Christian Sestiaa.

Malgré des enchainements brouillons et une technique un peu raide, Christian réussi à imposer son rythme et gagne ses deux rencontres, il devient donc le champion d’Aquitaine 2016 et conserve son titre qu’il avait gagné l’année dernière !

_20160529_211349

Le jeune (17 ans passé) Théo faisait ses premiers pas dans une compétition adulte (sans casque donc), pour une première il n’a pas eu la partie facile puisque son adversaire était un marathonien, il a imposé un rythme soutenu tout au long des trois reprises, mais Théo, en variant ses techniques et avec ses poings, a réussi à prendre une légère avance qui lui donne la victoire, il est lui aussi Champion d’Aquitaine 2016.

Viens le tour de nos deux tireurs confirmés, Sylvain Correia et Denis Malézieux.

Sylvain s’impose lors de son premier match dans sa poule de trois, mais malgré une très belle prestation, il perd de justesse sa deuxième rencontre (perso, je le donnais gagnant), il est donc vice-champion d’Aquitaine 2016.

Le coach, président et compétiteur (à ses heures perdues), Denis -moi-même donc- monte sur le ring face à un adversaire connu puisqu’il s’agit d’un boxeur voisin du club d’Hossegor, la partie ne va pas être facile car le jeune opposant a deux jambes magiques -du genre à donner trois coups de pieds dans la tête sans reposer sa jambe-! Le combattant d’Hossegor impose donc ses techniques de jambes mais je domine avec mes poings, néanmoins le tireur Hossegorien prend la distance petit à petit avec ses belles touches et s’impose logiquement à la fin de l’affrontement. La rencontre a été belle et élevée, les spectateurs sont contents ce qui comble amplement mes attentes et puis je suis quand même vice-champion d’Aquitaine 2016 !

Compétition Jeunes du 20 Mars à Mont De Marsan

Dimanche 20 Mars notre club organisait Les Championnats D’Aquitaine Jeunes au gymnase de l’argenté de Mont de Marsan.

Groupe

Tous les clubs aquitains se sont mobilisés pour cette importante compétitions avec plus de 500 personnes présentes, le Stade Montois avait 13 compétiteurs, de 9 à 16 ans, engagés.

Le premier à monter sur le ring fut Messon LAFONT pour le trophée kangourou (Championnat d’Aquitaine des moins de 9 ans). Il remporte les trois assauts de poules à l’unanimité des juges et il obtint son diplôme du trophée kangourou de sa catégorie.

Vient ensuite le tour de Yosra inscrite pour le trophée d’Aquitaine (Championnat d’Aquitaine pour les débutants). Elle gagne son assaut et obtient son diplôme du trophée d’Aquitaine. Plus tard dans l’après-midi, elle a boxé contre une seconde adversaire bien plus expérimentée dans un assaut sans enjeu, malgré une belle prestation elle s’incline logiquement.

Yosra

Ensuite vient le tour de Wesley et Jesson qui sont dans la même poule car ils ont le même age et font le même poids. Ils gagnent tous deux leurs deux premiers assauts contre leur adversaire et ils finissent par se rencontrer en finale. Wesley s’impose face à Jesson dans leur troisième et dernier assaut et c’est lui qui est sacré Champion d’Aquitaine 2016 de sa catégorie !

Au tour de Théo MAGNIER, pour sa première compétition. Il perd à la majorité des juges à cause d’une technique trop faible.

Jayson

Puis, vient la montée sur le ring d’Antoine DA SILVA de monter sur le ring. Il ne parvient pas à mettre en application les conseils qui lui sont donnés et s’incline face à son adversaire qui était pourtant à sa portée.

C’est ensuite Louis VERGER qui rentre en piste. Il n’arrive pas à boxer proprement et s’incline également face à son adversaire.

Il est suivi de Luc TAUZIN, qui rencontre un adversaire qu’il connait car il l’avait déjà boxé lors d’un interclub. Son adversaire se fait sanctionner à trois reprises pour sa puissance ce qui offre une victoire à Luc.

Masson 1

Pour la suite, Tanguy LEGALL ne parvient pas à gérer sa puissance lorsque son assaut débute et c’est lui qui se fait disqualifier logiquement après trois avertissements prononcés à son encontre.

Judith vient pour la première fois en interclub et se débrouille très bien lorsqu’elle monte sur le ring. Elle ne parvient pas à s’imposer mais montre qu’elle a sa place en compétition.

Puis c’est Freddie qui monte sur l’enceinte, il parvient à gérer son énergie débordante tout au long de son assaut et il remporte une belle victoire !

Au tour d’Antoine DUARTE, après une longue journée d’attente il monte sur le ring tendu et fatigué, il ne parvient à se libérer du stress et s’incline malgré une jolie prestation.

STADE MONTOIS

Enfin, c’est Théo VERNAY qui clôture le passage des compétiteurs, il gère dès le début de l’assaut sa puissance contrairement à son adversaire, il montre une belle technique qui déstabilise de plus en plus son adversaire. Son opposant est sanctionné de trois avertissements qui permettent à Théo de gagner même s’il n’avait pas besoin de ça.

Une belle et loooongue journée d’assauts avec plus de 70 rencontres sur deux enceintes différentes.

Merci aux licenciés du club d’être passés encourager nos jeunes, merci à nos jeunes ainsi qu’à leurs familles et comme d’habitude, merci aux bénévoles qui ont permis l’excellente réalisation de cette compétition !

Le montois Vincent Billiar Vice-champion de France Espoir 2016

Après 6 heures de route sous une météo plutôt chaotique, le jeune boxeur du Stade Montois Vincent Billiar accompagné de son papa, Franck et de ses deux coachs, Steeve et Denis, sont enfin arrivés à destination : Billom, petit village proche de Clermont-Ferrand. C’est le dynamique club de savate boxe française de ce village qui a la chance d’organiser les Finales du Championnat de France Espoir 2016, des finales où les meilleurs boxeurs français de 18 à 20 ans s’affrontent. Le montois est le dernier représentant de la ligue Aquitaine Limousin Poitou-Charentes qui arrive à ce niveau de la compétition cette année.

702790_10206832349385614_1751313264_n

Après la présentation au public des 28 finalistes -7 finales féminines et 7 finales masculines- et le passage de la Marseillaise, les rencontres peuvent enfin débutées.
Les organisateurs ont décidés d’alterner un combat féminin et un combat masculin en commençant par les plus petites catégories de poids. Tirant en moins de 56 kilos, Vincent sera le premier combat masculin, l’échauffement doit être rapide et efficace car il n’y aura qu’un seul combat avant lui.

La tention était palpable tout au long de la journée, lors de la pesée à midi, pendant le contrôle médical post-combat dans l’après-midi et encore plus lors de la présentations des “tireurs” au public. Avec le premier combat féminin qui commence, elle est à son comble.

12736439_10206832391106657_1496725208_n

Vincent est stressé, c’est logique et courant, surtout avant de monter sur le ring, mais il est prêt, physiquement et mentalement. Après la présentation des deux adversaires et les consignes de l’arbitre, le combat est lancé. Son adversaire originaire de Sarcelle (Paris) est plus expérimenté, il était déjà finaliste Espoir l’année précédente mais il n’avait pas obtenu le saint Graal, il est légèrement plus petit que Vincent mais il est rapide et technique. La première reprise démarre à cent à l’heure, ils se rendent coups pour coups, Vincent est plus puissant, ses coups font mal, il prend un léger ascendant mais un puissant coup de pied au corps “hors distance” -les coups de pieds doivent être donnés uniquement avec la chaussure pas avec le tibia- le pénalise avec un avertissement, ce qui lui fait perdre la première reprise. La deuxième reprise démarre aussi sur les chapeaux de roues, mais cette fois Vincent prend l’avantage, ses coups font de plus en plus mal. Vincent remporte donc la seconde reprise, tout va donc se jouer sur le dernier round, mais l’intensité des échanges commence à se faire sentir sur le physique des deux boxeurs. Les coachs de Vincent lui conseillent de gérer son avance et de ne plus “aller à la bagarre”. Au son de la cloche, Vincent est légèrement plus frais, il sent que la victoire est proche, il décide de continuer à mettre la pression, sous la violence d’un superbe chassé (coup de pied) au visage, le protège dent de son opposant vole à l’autre bout du ring, après de longues secondes, l’arbitre lui redonne son protège et le renvoie combattre sans le compter… dommage. Malgré la fatigue, Vincent redouble d’intensité (alors qu’il aurait du gérer cette fin de round), après une série poings-pied, Vincent redonne un autre coup très puissant avec le tibia. Logiquement, l’arbitre demande un deuxième avertissement qui est accepté par quatre juges. La deception se lit sur le visage de Vincent, malgré sa domination, il vient de comprendre que la victoire vient de lui échapper.
La cloche sonne la fin du combat, la décision est annoncée : défaite à la majorité, quatre juges contre un.

12696078_10206831976096282_1400470509_n

C’est rageant de perdre de cette façon, mais les règles sont les règles et c’est un décision logique.
Vincent est Vice-Chammpion de France, c’est sa première compétition nationale à 18 ans, tout ça est très encourageant pour la suite et le rendez-vous est déjà pris pour l’année prochaine pour ces mêmes Finales Espoir !

Un montois en finale de Championnat de France !

Vincent Mix

Vincent Billiar est arrivé en 2006 dans notre club, il avait 9 ans et il n’avait jamais pratiqué de sport de combat. Vincent n’a aucune capacité physique particulière, bien au contraire, mais il a une grande motivation et il est passionné, à force de travail et de sérieux, il progresse rapidement. Comme tous les jeunes compétiteurs, Vincent débute par l’assaut (un combat ou l’on doit retenir ses coups car la puissance est prohibée), après une première défaite, Vincent va redoubler d’efforts et il n’aura plus que des victoires !

Vincent échec

Malheureusement, quand ce ne sont pas ces entraîneurs qui ne peuvent l’amener, ses études et son autre passion, les échecs -c’est juste un des meilleurs de son age-, lui prennent pas mal de temps libre, il ne participe donc pas tous les ans aux compétitions régionales, il est quand même Champion d’Aquitaine en 2009, 2011, 2013 et 2015.

Vincent Paris B

En ce début de saison 2015/2016, Vincent va passer le cap des 18 ans, il n’a plus qu’une seule motivation depuis quelques temps, se tester au combat et exploiter à fond ses capacités. Son coach sait qu’il a un fort potentiel et ensemble, ils décident de tenter leurs chances aux Championnats de France Espoir, une compétition ou les meilleurs combattants de l’hexagone de 18 à 20 ans s’affrontent.

Il est selectionné aux quarts de finales à Paris le 16/17 janvier et après un premier combat difficile, il accède aux demi-finales qui se tiendront à nouveau à Paris, 15 jours après.

C’est un rendez-vous compliqué qui l’attend ce samedi 30 janvier, la pression est très forte, chaque boxeur sait que si il rate son combat, c’est un retour à la case départ. Vincent arrive à bien gérer cette pression et après une première reprise très discutée, il s’impose sur les deux dernières reprises… Victoire à l’unanimité des 5 juges !
Vincent est donc qualifié pour les finales qui se tiendront à Billom (près de Clermont-Ferrand) le samedi 13 février prochain.

Nous sommes donc de tout coeur avec lui et bien entendu, nous visons la plus haute marche du podium !

ALLEZ VINCENT !!!

DSC_0561

Compétition Jeunes à Aiguillon du 17 Janvier 2016

12400706_1076635992398034_775762835614109887_n

La section Jeunes (moins de 16 ans) du Stade Montois Boxe Française rencontre un franc succès, elle acceuille de plus en plus de jeunes au sein de ses rangs d’année en année, les entraînemments se déroulent souvent dans une salle comble et le manque de place commence à se faire sentir ! Tant mieux pour ses entraineurs car la relève est belle et bien assurée !

Ce sont sept compétiteurs qui se déplacent dans le Lot et Garonne ce week end du 17 janvier pour se tester face aux tireurs des autres régions du sud-ouest.

12522936_1076636112398022_5927159378679691348_n

Comme pour la dernière compétition, nos trois plus jeunes compétiteurs Wesley, Messon et Jason repartent avec trois victoires, ils sont encore chez les débutants mais en passant prochainement en 3ème série (tireurs confirmés), ils risquent de tomber sur des adversaires plus expérimentés et les résultats devraient être plus mitigés s’ils ne se donnent pas les moyens de progresser.

11214205_1076636825731284_3888305883371972698_n

Puis vient le tour d’Antoine qui a débuté en septembre, sérieux et motivé, il s’impose et offre une nouvelle victoire à son équipe.

Débutant en septembre aussi, Théo n’a pas eu la tâche facile puisqu’il a fait deux assauts dans l’aprés midi contre deux boxeurs confirmés car il n’y avait pas de débutants (4ème série) dans sa catégorie de poids. Loin d’être ridicule et offrant une bonne résistance, il perd ses deux rencontres. Néanmoins, il apprend et il progresse chaque semaine, on espère que ces revers ne vont pas le décourager car avec moins de 6 mois de boxe, il fait de très belles prestations face à des solides clients !

12509232_1076637305731236_7372917133504300263_n

Viens le tour de notre féminine du groupe, Yossra, débutante aussi, elle rencontre une boxeuse plus expérimentée de Toulouse, mais elle est bien motivée par ses deux soeurs qui la coache au coin du ring, Yossra ne se laisse pas impressionner et elle fait un superbe assaut, elle s’incline à la fin des trois reprises mais la prestation des deux boxeuses est applaudie pendant de longs instants tellement le public fut enchanté par l’engagement et la technique des deux tireuses.

1935583_1076637772397856_4465880323584212643_n

On finit la journée avec un boxeur confirmé, Tanguy, qui assure une victoire et encaisse une défaite ! Tanguy reste un peu trop sur ses acquits et il doit se remettre en question s’il veut progresser pour obtenir plus de victoires et se hisser parmis les meilleurs de sa catégorie !

Ce qui nous fait un total de 5 victoires et 4 défaites.

Je termine en remerciant chaleureusement les coachs et les parents qui ont fait le déplacement.

Powered by wordpress| Compare Premium WordPress Themes