Ouvrages

 Les ouvrages

 

9200000033290762“LE TAI CHI CHUAN”

par Marianne Plouvier – Bruno Gérentes – collection Que Sais-je ?

 

Le taïchi chuan est un art martial qui trouve ses fondements dans la philosophie chinoise et, en particulier, dans les notions de taiji, de dao de yin et de yang. Réduire le taïchi chuan à une pratique gymnique douce tout comme tenter de le rapprocher d’un sport de combat ne permet pas de rendre compte de la richesse de cette discipline. Se pencher sur l’histoire du taïchi chuan, en comprendre les caractéristiques propres, les notions sur lesquelles il se construit, la manière dont il s’enseigne, ouvre la voie à une autre approche. Spirituelle et concrète, cette pratique devient alors un art de vivre autant qu’un art martial, art dans lequel de l’extrême lenteur, naît une puissante énergie tournée vers l’intérieur.

 

 

U9782842795832“NOUVELLE LECTURE DU TAIJIQUAN” 

Voyage entre matérialisation et spiritualisation

Par Antoine Ly en collaboration avec Marianne Plouvier – Edition You Feng

La forme traditionnelle du taijiquan de l’École Yang est une des disciplines sportives les plus difficiles, parce qu’elle suit le contraire de la célèbre devise olympique « Plus haut, plus vite, plus fort ».
« Plus bas, plus lent, plus faible», le taijiquan est un « qigong » suprême, un art martial ultime, avec un commencement, mais sans fin, et qui nous accompagne toute notre vie.
Le maître lettré Wang Zongyué (1733-1810), dans sa « Formule chantante pour la pratique des treize énergies potentielles », shi san shi xing gong ge jue, 「十三勢行功歌訣」, écrivit :

« Recherchez avec précision où se trouve en définitive l’achèvement du taijiquan : vers une meilleure santé, vers une vie plus longue, vers une éternelle jeunesse printanière. »
Xiang tui yong yi zhong he zai / Yi shou yan nian bu lao chun.
詳推用意終何在?/ 益壽延年不老春。

 

 

 

51Jezl8EpmL“NOUVELLE LECTURE DU TAIJI SABRE”

Style Ancien de l’Ecole Yang

Marianne Plouvier – EditionnYou Feng

Le sabre des arts martiaux de taiji se pratique avec l’esprit d’un tigre féroce, bondissant toutes griffes dehors, le regard flamboyant. Cette arme privilégie l’entraînement du yao tui, taille et jambes, et du peng kai, le potentiel de parer en expansion.
On comprend pourquoi l’étude des armes vient après celle de l’enchaînement à main nue, le taijiquan, indispensable pour poser les fondations, et pourquoi on préfère commencer les armes par le sabre, plus accessible par son aspect yang par rapport à l’épée, autre pratique d’arme traditionnelle d’une école d’arts martiaux chinois.
L’enchaînement du taiji sabre, et sa description détaillée selon l’enseignement du style Yangjialaojia, intéresse non seulement les pratiquants du style, comme soutien pédagogique, mais aussi tous ceux que passionnent les arts martiaux chinois.
En effet, cet enchaînement se révèle non seulement d’une beauté fulgurante quand il associe l’amplitude gestuelle et l’intention déterminée, mais aussi d’une extraordinaire précision, par l’utilisation de 22 techniques d’application.

 

 

 

 

L’art du Tai Ji Quan, le Dao et le Qi

LY Antoine, éditions Lierre et Coudrier, Paris, 1990

Pour la première fois en France, un auteur chinois de Taïwan évoque cet art martial si singulier qu’est le Taï Ji Quan, en termes simples et éclairants pour l’Occidental peu familiarisé aux subtilités de la pensée chinoise.

La philosophie chinoise place en effet l’homme au centre du monde, entre deux forces opposées et complémentaires que sont le ciel et la terre.

Le Taï Ji Quan est un art millénaire, ancêtre de tous les autres. Il est basé sur la recherche de l’équilibre (Dao) des forces (Qi) qui animent l’être humain.

C’est aussi un art de vivre, reposant sur une vision du monde et une morale dans laquelle, par le jeu subtil du mouvement, l’homme s’efforce d’équilibrer en toutes circonstances les forces antagonistes qui l’animent.

Clair, vivant et précis, orné des calligraphies de l’auteur, l’Art du Taï Ji Quan est un ouvrage de référence indispensable pour s’initier à « l’art du non-agir actif .

 

 

 

Qigong Dynamique, les Huit Pièces de Brocard du Général Yué Fei

LY Antoine, éditions Vigot, Paris, 2006

Avec « Qigong Dynamique », l’auteur propose une explication détaillée d’une forme détaillée d’une forme ancienne de Qigong, qui permet avec la pratique, de forger une structure corporelle favorable au travail de l’énergie interne, le Qi.

Une trentaine d’année de pratique assidue des arts de taiji inspire à l’auteur la réflexion suivante : « le confucianisme, nécessaire pour ordonner sa vie, n’est pas pourtant pas une fin en soi. Ses précieux enseignement se fondent progressivement dans ceux, infinis, du taoïsme.

 

 

 

 

Nouvelle Lecture du Taiji Épée, Style Ancien de l’École Yang

 Marianne Plouvier, éditions You-Feng, Paris, 2017

Dans un poème, « Le Chant du Souffle de l’Épée Véritable de Taiji », le Grand-Maître lettré Wang Zihe évoque l’énergie de l’épée qui circule le long de la lame, de la pointe à la garde. Cette énergie se nourrit de celle de l’artiste martial qui la manie. Précise, vive et légère, elle fait penser à un phœnix en envol.

Ce manuel contient une description détaillée de l’enchaînement du taiji épée du style Yangjialaojia, dans ses 52 séquences et ses 18 techniques, avec de nombreux dessins,  des détails de procédures gestuelles, et en DVD joint, des séquences filmées.

Ce manuel se veut le plus fidèle reflet possible de l’enseignement de Maître Antoine Ly qu’il prodigue avec ferveur et authenticité depuis 1978, en France et en Europe.

 

Powered by wordpress| Compare Premium WordPress Themes