Vivre selon le Taiji

VIVRE SELON LE TAIJI

15940858_1239164752796586_6009565689813247935_n

Le taijiquan est une boxe philosophique centrée sur le maintien de la santé et le non-agir taoïste.

Le taijiquan est un art martial interne, avec ses règles et ses principes de pratique.

Le but à atteindre dans la pratique du taijiquan n’est pas la perfection technique.

益壽延年不老春, yi shou yan nian bu lao chun :

« Une meilleure santé, une vie plus longue, une éternelle jeunesse printanière », voilà l’achèvement d’un entraînement constant et persévérant. Soyons en bonne santé physique et mentale, comme une jeune pousse de printemps !

Et ce qu’on a reçu, grâce à une solide transmission de l’esprit des arts martiaux de taiji, on en partage en retour les bienfaits avec les autres. Ainsi, le Vrai, le Bon et le Beau de nos arts de taiji peuvent-ils se répandre sans fin.

En mettant en pratique l’adage 推己及人, tui ji ji ren, « fais aux autres ce que tu aimerais qu’on te fasse » et inversement, « ne fais pas aux autres ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse », on s’efforce de supprimer la distinction entre les forts et les faibles, les nobles et les vulgaires, les supérieurs ou les inférieurs, et d’effacer les malentendus et les incompréhensions. Grâce à cet ajustement volontaire, les relations deviennent paisibles, conviviales et accommodantes, la vie se vit en pleine clarté et avec une joie profonde.

Le taijiquan utilise le corps pour déchiffrer la philosophie taoïste : c’est une boxe de sagesse. Et une telle boxe vaut d’être pratiquée durant toute sa vie pour développer shen, xin, ling, hui : le Corps, le Cœur-Esprit, la Vertu et la Sagesse.

Par ce qui suit, je souhaite sincèrement vous faire partager, chères lectrices, chers lecteurs, chères enseignantes, chers enseignants du taijiquan, la signification, telle que je la conçois, de « vivre selon le taiji », 太亟人生,tai ji ren sheng.

  • Le Corps, 身, shen : façonner un corps souple et agile, savoir entretenir sa santé, protéger et prolonger sa vie.
  • Le Cœur-Esprit, 心, xin : cultiver l’harmonie dans les relations, œuvrer pour une société pacifique.
  • La vertu, 靈, ling : favoriser la spontanéité positive de la nature humaine ; ne pas se soucier de gain ou de perte, d’avoir raison ou d’avoir tort ; garder son sang-froid et agir avec discernement.
  • La sagesse, 慧, hui  : se garder dans le non-agir en toute lucidité ; libre des soucis et des contraintes, vivre à l’aise selon son inspiration ; parcourir l’espace et le temps par la spiritualité.

Voici les trois trésors de ma vie :

  • Le taijiquan, pour cultiver le Corps, le Cœur, la Vertu et la Sagesse.
  • La cithare ancienne, pour écouter avec le souffle, 氣,
  • Le thé Pu’er, pour goûter l’insipide.
Message de Maître TENG, transposée par Marianne PLOUVIER-LY

 

Powered by wordpress| Compare Premium WordPress Themes