La marche était trop haute, pas de regrets

N1M - PHASE 1 - STADE MONTOIS CONTRE CHARTRES

Championnat de France par équipes, N1 Phase 1 J6

STADE MONTOIS – NICE CAVIGAL

résumé vidéo :

 

 

Le Péglé se souviendra sans doutes longtemps de cette belle soirée de Tennis de Table qui vit d’opiniâtres montois s’opposer avec courage aux pros du Nice cavigal. Belle soirée car tout était réuni pour que la magie opère ; le contexte tout d’abord : des montois bien installés à la troisième place affrontaient les leaders incontestés de cette poule, venus – signe de respect – au complet pour confirmer leur écrasante domination sur cette Nationale une. La manière ensuite : deux équipes sans pression, bien décidées à faire le spectacle, avec des joueurs spectaculaires et généreux qui avaient laissé les calculs au vestiaire pour se consacrer entièrement au jeu et au plaisir qu’il procure, bien décidés à en mettre plein les yeux d’un public conquis.

Pour faire simple et bien appréhender la différence de niveau, il suffit de jeter un oeil aux classements : le joueur le moins bien classé de l’équipe Niçoise, le champion de Grèce, Anastasios Riniotis était du niveau du mieux classé des montois, l’international Bosniaque, Admir Duranspahic.

Les montois prenaient d’entrée tous les risques en abattant leurs deux cartes maîtresses, Admir et Jules Cavaillé, face respectivement au champion de suède doubles messieurs 2015, Simon Arvidsson et au Grec Riniotis. Hélas, malgré de jolies choses les Niçois menaient vite 2 à 0. 4 à 0 même après les défaites de Benjamin Breut et Gabriel Duboscq face à Jérémy Petiot et Loic Bobillier, internationaux eux aussi.

Les choses devenaient donc très compliquées et malgré le soutien d’un public nombreux qui eût le mérite de pousser jusqu’au bout les joueurs, la mission devenait quasiment impossible avec les deux nouvelles défaites montoises, celle de Jules face à Arvidsson et celle d’Admir face à Riniotis. Le joueur jaune et noir sera pourtant à deux points du match au 4ème set.

Benjamin Breut et Gabriel Duboscq repartaient au combat et si le premier parvenait à arracher un set à Bobillier le second perdait sèchement sur Petiot pour ce qui était son dernier match avec l’équipe une cette saison.

8/0, le score est sévère mais illustre la différence entre ces deux équipes. Charge aux montois de vite se remobiiliser et de bien finir cette phase du côté de Douai dans 15 jours.

De son côté, l’équipe réserve a elle aussi essuyé une défaite, là encore face au cadre de sa poule, Royan, battue 8/5. Il faut noter la belle prestation du président joueur, Damien Baussart, auteur de deux victoires convaincantes.

 

Pas de trackback et commentaire autorisés.

Comments are closed.

Powered by wordpress| Compare Premium WordPress Themes