Avec autorité

Les montois étaient attendus de pied ferme du côté de Nantes par une équipe elle aussi sous la menace de la relégation, le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ne se sont pas échappés. L’équipe dirigeante l’avait annoncé, après les départs de joueurs cadres, le salut viendrait de la capacité à se dépasser, faisant fi des classements adverses, de la capacité à aller au combat pour ne jamais rien regretter. Le retour dans les Landes de Pierre Alexandre Chauvin, la motivation intacte de Benjamin Breut, l’envie de retrouver son meilleur niveau de Rémi Bételu et l’amour du maillot de Gabriel Duboscq ; voilà les ingrédients de la réussite du jour, preuve que le staff du Stade Montois était dans le vrai : une équipe moins flamboyante mais une équipe de copains, humbles, prêts à tout donner.

Les Nantais ont reçu le message, pris à la gorge d’entrée par les jaunes et noirs qui, après trois perfs (victoires contre des joueurs mieux classés) de PA Chauvin, Gaby Duboscq et Benji Breut menaient rapidement 3/0. La défaite de Rémi Bételu permettait ensuite aux locaux de revenir à 3/1 mais Gaby et PA, décidemment intenables ajoutaient deux nouveaux points, avec à nouveau une belle perf de Gaby.

La grosse centaine de spectateurs se frottait les yeux, leurs protégés étaient bel et bien menés 5/1.

Se sachant fragiles en double, les Landais appuyaient encore un peu plus et se détachaient nettement en ajoutant encore deux victoires, deux nouvelles perfs, par Rémi et Benji. 7/1 ; à Mont de Marsan, en lisant les sms en provenance de Nantes, on se frottait les yeux.

Comme craint, les doubles tournaient à l’avantage des locaux et c’est donc à Benji Breut , l’homme du match, que revînt l’honneur de marquer le dernier point, avec une troisième perf à la clef, la 7ème de la journée. C’est donc une grosse performance qu’ont réalisé les montois, plus que jamais en course pour se maintenir à ce niveau. Rendez vous dans deux semaines au Péglé pour la réception de Chartres, une équipe un peu plus solide que les Nantais mais vue l’envie affichée ce samedi et le niveau proposé, le public de la salle Christian Diandet pourrait bien avoir de quoi s’enflammer !

Difficile journée en revanche pour la réserve de nationale 3, battue à Arnage et pratiquement condamnée à la relégation, dur constat, il reste à continuer à se battre jusqu’au bout, qui sait…

Pas de trackback et commentaire autorisés.

Comments are closed.

Powered by wordpress| Compare Premium WordPress Themes