Le nul de l’espoir

Championnat de France par équipe de Nationale 1

Phase 1 J6 Niort / Stade Montois

 

Rappelons l’enjeu, c’était bien de survie en nationale 1 dont il était question au moment de cet avant dernier match de la phase 1. Une survie qui concerne quatre équipes : Boulogne Billancourt, Niort, Levallois et les Montois. Des Montois attendus avec peut être un peu trop de confiance par une équipe Niortaise sûre de sa force pour deux raisons : un niveau de jeu intrinsèquement supérieur et une dernière sortie rassurante et victorieuse face à Levallois. Sur le papier, la côte des jaunes et noirs était donc bien faible et il fallait être terriblement optimiste pour envisager autre chose qu’une défaite avec les honneurs.

Oui mais voilà, on s’en doutait depuis deux matchs, on en est sûr à présent, le Stade Montois Tennis de Table ce n’est pas qu’une équipe, c’est aussi une bande de quatre copains, solidaires et fiers du maillot. Le décor était planté et le match débutait en fanfare pour Niort avec un sévère 3/0 infligé à Gaby Duboscq (nmr 484) par Soulard (nmr 192). Dans le même temps, sur la table voisine, Rémi Bételu (nmr 260)  déjouait la logique et venait à bout en 5 sets de Renaudon (nmr 225) ; première perf montoise de l’après midi, premier signe que les montois n’étaient décidemment pas venus en touristes. C’était ensuite au tour de Benji Breut (nmr279) et PA Chauvin (nmr250) d’entrer en scène face à respectivement Guery (394) et Giret (240). Victoire facile d’un Benji inspiré et victoire au forceps de PA 3 sets à 2, deuxième perf montoise de la journée. Niort revenait ensuite à 3/3 avec deux défaites logiques de Rémi et Gaby. Les deux simples suivants voyaient les deux équipes rester à égalité avec une nouvelle perf de Benji mais une contre perf de PA. 4/4 avant les doubles, point faible des montois. Et c’est là qu’on peut résumer l’état d’esprit des jaunes et noirs, eux qui n’avaient gagné qu’un seul des 10 doubles disputés depuis le début du championnat, empochaient les deux points des confrontations du jour ! 6/4 pour le stade, des Stadistes à un match d’un nul favorable, à deux d’une victoire inespérée.

Niort prouvait ensuite qu’eux aussi sont une équipe de guerriers en empochant les 3 simples suivants pour mener 7/6 avant le dernier match, malgré encore une grosse partie de Benji, sans doute émoussé, défait 3/2 par le leader adverse. PA Chauvin sortait ensuite un match dont il a le secret et apportait sans trembler le point du nul avec la 4ème perf du jour !

Les montois restent donc solidement accrochés à leur rêve de maintien et la réception de Boulogne vaudra son pesant d’or, un match comme les aime le public connaisseur du Péglé.

La réserve de N3 jouait elle aussi à Niort, sévèrement battue, elle a pu apporter son soutien aux joueurs de l’équipe première !

Pas de trackback et commentaire autorisés.

Comments are closed.

Powered by wordpress| Compare Premium WordPress Themes